•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caribous de Val-d'Or : l'Action boréale demande à Luc Blanchette de tenir ses engagements

un caribou
Des études ont montré que tuer des loups permet de stabiliser la population de caribous, sans toutefois permettre de l'augmenter. (archives) Photo: La Presse canadienne / M. SCOTT MOON

L'Action boréale n'entend pas reléguer aux oubliettes la tentative de déportation des caribous de Val-d'Or par le ministre des Forêts, Luc Blanchette.

Avec les informations de Thomas Deshaies

Rappelons qu'il avait annoncé, en avril dernier, le déplacement des caribous de Val-d'Or au Zoo de Saint-Félicien, provoquant notamment la consternation des biologistes, avant de faire marche arrière.

Dans une lettre envoyée il y a quelques jours au ministre Luc Blanchette, l'Action boréale rappelle au ministre ses engagements.

Six scénarios d'étude

Selon le président de l'organisme, Henri Jacob, le ministre Luc Blanchette avait affirmé que les six scénarios qui avaient été envisagés par des biologistes du ministère pour préserver la harde seraient rendus disponibles avant la fin de l'année 2017.

Toujours selon L'Action boréale, un porte-parole du ministère des Forêts aurait confirmé qu'une étude de viabilité serait rendue publique avant la fin de l'année dernière.

« On tient à lui rappeler que nous, on n'a pas nécessairement fermé le dossier et on s'attend à ce qu'il tienne sa parole », martèle Henri Jacob.

Les politiciens annoncent n'importe quoi dans les médias, puis après, tout le monde oublie ça. C'est souvent ce que les politiciens espèrent en faisant une annonce qu'ils n'ont pas l'intention de tenir.

Henri Jacob, président d'Action Boréale

Le cabinet de Luc Blanchette réagit

Le ministre Luc Blanchette n'était pas disponible pour nous accorder une entrevue. Son attaché politique, Youann Blouin, a toutefois répondu par courriel que le rapport sur la situation du caribou de Val-d'Or sera rendu public d'ici quelques semaines.

« Le ministre a demandé aux équipes concernées du ministère un rapport pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la population, l'habitat et les éléments socioéconomiques en lien avec le rétablissement du caribou forestier de Val-d'Or. Ce rapport n'est pas encore terminé, les équipes étant en train de peaufiner une version encore préliminaire », peut-on lire dans sa réponse.

L'attaché rappelle que le gouvernement s'est engagé à se doter, en 2018, d'une Stratégie à long terme pour l'aménagement de l'habitat du caribou forestier, qui considérera les caribous de Val-d'Or. « D'ici à l'adoption de cette Stratégie, le ministère (MFFP) maintiendra les actions de contrôle des prédateurs et de suivi de la population de caribou forestier de Val-d'Or », ajoute-t-il.

« Il n'y aura pas de travaux de récolte forestière dans la superficie du Plan d'aménagement forestier de l'habitat du caribou de Val-d'Or pour l'année 2018 et l'année 2019 », conclut Youann Blouin.

Aucune précision n'a toutefois été fournie concernant les six scénarios qui auraient été élaborés par le ministère, et ce, malgré nos questions sur le sujet.

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale