•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raymond Cormier connaissait Tina Fontaine, selon le petit ami de cette dernière

Un dessin d'un homme qui répond à des questions en cour.

Le petit ami de Tina Fontaine à l'été 2014, Cody Mason, a révélé que Tina Fontaine, Raymond Cormier et lui se connaissaient.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les jurés dans le procès pour meurtre non prémédité de Raymond Cormier, ont entendu six témoins qui disent avoir rencontré Tina Fontaine au cours des semaines précédant sa mort, dont deux anciens policiers qui l'ont laissée partir alors qu'elle était portée diaparue.

Un texte de Denis-Michel Thibeault

Cornelius Brock Jansen et Craig Houle sont aujourd'hui d'anciens policiers, mais ils étaient tous deux au service de la Police de Winnipeg, le 8 août 2014 au petit matin, lorsqu'ils ont intercepté un véhicule dans lequel se trouvait Tina Fontaine. Ils patrouillaient dans le secteur de la rue Furby et de l’avenue Sargent et avaient observé un camion noir « qui semblait rouler sans but précis ». Ils ont intercepté le camion et arrêté le conducteur, Richard Mohammed.

Devant le tribunal, ils ont dit avoir arrêté le véhicule parce que le permis de conduire de M. Mohammed était expiré. Cornelius Jansen a déclaré que la femme assise dans le siège du passager lui a donné un faux nom et une fausse date de naissance à deux reprises avant de lui donner son vrai nom, Tina Fontaine.

Ce jour-là, Cornelius Jansen entraînait son jeune collègue Craig Houle, embauché par le corps policier quelques semaines plus tôt. Craig Houle a inscrit le nom de Tina Fontaine dans le système informatique sans remarquer qu'elle figurait parmi les personnes portées disparues.

Les anciens policiers ont expliqué que n'ayant rien à retenir contre l'adolescente, ils l'ont laissée partir.

Ils ont cependant arrêté le conducteur du véhicule, Richard Mohammed. Mardi, ce dernier a expliqué dans son témoignage que lorsqu'il a pris Tina Fontaine à bord de son véhicule, son objectif était d'utiliser les services d'une prostituée. Il a ajouté qu'il ne l'a jamais revue par la suite et que les deux n’ont pas eux de relation sexuelle.

La Couronne a ensuite appelé Audrey Kohinsky à la barre. Cette agente de sécurité pour l'Université de Winnipeg a dit avoir vu Tina Fontaine sur le site de l'université, peu après l'arrestation de M. Mohamed. Il était alors 9 h 30. Selon Mme Kohinsky, Tina Fontaine portait un chandail blanc, une robe blanche, des bas roses et un chandail vert à manches longues. Cette description coïncide avec les images des caméras de surveillance qui ont capté la scène.

Mme Kohinsky explique que, n'ayant pas été en mesure de réveiller Tina Fontaine qui était inconsciente, elle a appelé le 911. Les ambulanciers se sont occupés de la jeune fille.

Plus tôt, Cody Mason est venu à la barre. Le jeune homme, aujourd'hui âgé de 21 ans, était le petit ami de Tina Fontaine à cette époque. Il a expliqué comment la victime et lui avaient l'habitude de consommer de la drogue ensemble. Cody Mason se procurait de la drogue auprès de Raymond Cormier, dans la tente sur la rue Alexandre.

Cody Mason a indiqué avoir quitté Winnipeg le 6 août et avoir perdu le contact avec Tina Fontaine.

Il affirme aussi que Raymond Cormier et Tina Fontaine se connaissaient. Cody Mason a décrit l'accusé comme un homme gentil qui les a aidés à trouver des endroits où dormir, mais il ne sait pas quel était le comportement de Raymond Cormier envers Tina Fontaine quand il était seul avec elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice et faits divers