•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vos meilleures recettes franco-manitobaines : la soupe aux pois des voyageurs

La famille des Voyageurs officiels

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Radio-Canada

La famille officielle du Festival du Voyageur, Christian Perron, Nicole Beaudry et leurs enfants, cuisinent pour nous la meilleure recette de soupe aux pois au monde.

Un texte de Colombe Fortin

La famille des Voyageurs officiels 2018

La famille des Voyageurs officiels 2018

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

La belle aventure de la famille officielle du Festival du Voyageur a commencé quand les représentants des anciens Voyageurs leur on proposé de devenir les ambassadeurs du plus grand festival d'hiver de l'Ouest canadien, pour les années 2017-2018. Christian, Nicole et leurs enfants, Véronic, Manu et Félix sont l'image du Festival du Voyageur. La famille représente la province et le Festival dans des réunions et rencontres ici et à l'étranger.

Christian aime revisiter d'anciennes recettes canadiennes. Il avait goûté à de la soupe aux pois en boîte. Sans en apprécier totalement le goût, il aimait la consistance et ne la trouvait pas dépourvue de saveur. Il a donc décidé de créer sa propre recette de soupe aux pois. Il a cherché pour trouver un goût qui lui serait particulier. Après quelques essais, il a décidé de cuisiner sa soupe à partir d'un bouillon d'os et de cubes de jambon, auxquels il ajoute, à la toute fin de la cuisson, des carottes râpées très finement.


Pour le goût :

It takes thyme (time) to make a great pea soup.

Christian Perron

Le thym est donc son ingrédient secret.

Sur la table, il y a les ingrédients pour la soupe aux pois ainsi qu'une ceinture fléchée et une petite sculpture sur bois.

Ingrédients soupe aux pois

Photo : Christian Perron

Les ingrédients

  • 2 l (8 t) eau et bouillon d'os de jambon
  • 1 kg ( 2,2 lb) pois jaunes cassés
  • 1 oignon
  • 4 carottes
  • 1 gros jambon avec l'os ou 4 t de cubes de jambon
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) sel
  • 2,5 ml (1/2 c. thé) poivre
  • 2,5 ml (1/2 c. thé) ingrédient secret (thym)
Dans un chaudron, le bouillon d'os de jambon cuit et dans une assiette, à droite, il y a les os de jambon qui ont été retirés de la casserole.

Bouillon avec os de jambon

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Pour le bouillon, Christian coupe le jambon en cubes, qu'il met de côté pour plus tard, et dépose l'os et la couenne dans environ 1,5 litre d'eau. Il laisse bouillir le tout jusqu'à ce que toute la viande se décolle de l'os. Il retire alors l'os et la couenne. L'os fera le bonheur de son chien.

Un plat de pois jaunes à côté de l'oignon et des carottes

Pois jaunes

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

La veille, Christian a fait tremper les pois dans un grand bol couvert d'eau. Ils ont trempé une douzaine d'heures. Avant de les utiliser, il est important de bien les rincer à l'eau fraîche.

Christian est dans sa cuisine et hache l'oignon sur une planche où il y a les carottes.

Christian coupe l'oignon.

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Dans cette soupe, Christian utilise comme légume un oignon et quelques carottes.

Une main coupe en deux un oignon et à gauche, deux mains coupent l'oignon en morceaux au-dessus  du chaudron de bouillon.

L'oignon

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Il coupe grossièrement l'oignon et l'ajoute au bouillon. Celui-ci se défera complètement lors de la cuisson.

Incorporer dans le chaudron les pois au bouillon et aux oignons.

Incorporer les pois au bouillon.

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Christian ajoute les pois égouttés qu'il avait réservés et mélange la soupe.

Sel, poivre et thym

Sel, poivre et thym

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Il ajoute le sel, le poivre et le thym.

À l'aide d'un grand pichet en verre, on rajoute de l'eau dans le chaudron de soupe.

Ajouter de l'eau à la soupe.

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Christian ajoute 500 ml d'eau et, sur un feu à haute intensité, porte la soupe à ébullition.

On brasse la soupe avec une grande cuillère en métal.

Les pois

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Quand la soupe bout, Christian la mélange bien, baisse le feu à minimum et laisse la soupe mijoter pendant une heure. Il ne veut pas que les pois soient en purée. Il aime avoir une certaine consistance pour cette soupe.
Il utilise toujours le même chaudron, alors il sait bien quand la soupe est cuite et peut mieux régler la chaleur du feu.

Christian râpe les carottes dans un plat blanc.

Carottes râpées

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Christian râpe très finement les carottes qui seront ajoutées juste à la fin.

À l'aide d'une cuillère, Christian ajoute les cubes de jambon ;à la soupe aux pois.

Le jambon

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Pour terminer sa soupe, Christian et toute la famille se sont installés dehors, comme les voyageurs. Il réchauffe la soupe sur un petit poêle et ajoute le jambon. Cela prendra environ 10 minutes pour que la viande soit chaude.

Dans le chaudron, on ajoute les carottes râpées à la soupe aux pois.

Soupe aux pois et carottes

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Juste avant de servir, il ajoute les carottes et mélange bien. Les carottes ne cuisent pas dans la soupe chaude, elles se réchauffent et donnent une belle épaisseur, et une belle couleur, à la soupe. On peut reconnaître leur goût quand on y goûte.

La famille des Voyageurs officiels du Festival du Voyageur, dehors en hiver autour d'un petit poêle sur lequel Christian fait cuire de la soupe aux pois. Ils sont habillés en costume d'époque.

La famille Perron-Beaudry

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

La famille prend plaisir à manger à l'extérieur la soupe que Christian a cuisinée. Durant le temps des Fêtes et pendant le Festival du Voyageur, il n'est pas rare que Christian cuisine sa fameuse soupe aux pois et qu'il parte avec sa famille et son chaudron de soupe visiter quelques amis et leur faire goûter sa recette. Les premiers visités sont les chanceux, ils goûtent la soupe telle quelle. Les derniers ont droit à une soupe parfois allongée d'eau ou de bouillon afin d'en avoir assez pour tout le monde. C'est une tradition que les adolescents aiment raconter.
Selon Christian, ce qui accompagne bien sa soupe, c'est une miche de pain campagnarde et un bon caribou, pour les adultes.

Deux mains servent un plat de soupe aux pois.

La soupe aux pois

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Et ce premier plat de soupe chaude a été pour moi. Un pur délice.

Chargement de l’image

Les gorgets

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Chaque famille de Voyageurs officiels doit choisir un costume d'époque. Les Perron-Beaudry se sont inspirés de Charles Chaboillez, qui est né en 1736. C'était un trappeur et négociant pour le commerce des fourrures. Il a voyagé sur les rivière Assiniboine et Rouge, au Manitoba, entre 1797 et 1804. C'est Claire Sparling, artiste du textile, qui a confectionné tous les vêtements de la famille.

Les Voyageurs officiels portent un gorget qu'ils remettent à la prochaine famille quand leur mandat de deux ans est terminé. Anciennement, c'étaient seulement les hommes qui en portaient. Le gorget était une pièce de métal qui protégeait les soldats lors des batailles. Avec les années, il est devenu plus petit jusqu'à devenir un collier que les voyageurs échangeaient aux soldats. Les voyageurs aimaient ce qui était brillant, cela leur donnait du prestige auprès de la gente féminine. Les anciens voyageurs, qui forment l'Ordre des Voyageurs, ont décidé de se faire fabriquer des gorgets sur lesquels sont inscrites les années où ils ont été Voyageurs officiels.

ALBUM PHOTOS

Manitoba

Recettes