•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire sa déclaration de revenus gratuitement en ligne

Un crayon sur un formulaire

Un formulaire de déclaration d'impôt

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs logiciels offrent une partie ou la totalité de leurs services gratuitement ou sur la base de contribution volontaire. Moyennant une somme d'argent, certains, comme TurboImpôt, feront réviser votre déclaration par un expert. Relativement jeunes sur le marché, ces entreprises promettent de simplifier le calcul annuel des impôts.

Un texte d'Alix Villeneuve

Ces logiciels proposent d’entrée de jeu un questionnaire pour déterminer votre profil. Ils chercheront à savoir, par exemple, votre état civil, si vous êtes propriétaire d’une maison et si vous avez des enfants. Selon les réponses, il sera possible de cibler automatiquement les crédits d’impôt et les déductions que vous pourrez aller chercher.

« Si vous m’avez dit au départ que vous êtes marié et que vous avez des enfants, le logiciel va vous proposer [par exemple] des crédits pour l'activité physique et sportive », affirme Marie-Paul Sardi, directrice principale de TurboImpôt, un logiciel de déclaration de revenus en ligne.

Une fois les déclarations complétées, elles peuvent être acheminées directement au gouvernement par Internet.

Choisir un comptable ou un logiciel?

Ces outils numériques peuvent être de bons outils techniques, selon la présidente et cheffe de la direction de l’Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec, Geneviève Mottard. Cependant, ils ne peuvent remplacer l’expertise et la fiabilité d’un CPA.

« Les logiciels comptables, ça va vous aider à peut-être identifier certains crédits et à s’assurer que votre déclaration soit bien calculée, affirme-t-elle. [Mais,] ce que le logiciel ne fera jamais, c’est de poser un regard d’expert sur votre situation dans un ensemble. »

« C’est sûr que si vous êtes un travailleur, seul, en appartement et que tout ce que vous avez à mettre dans votre déclaration c’est votre nom, votre adresse et un T4, probablement que les logiciels sont suffisants. » Cependant, une personne avec une situation moindrement particulière qui cherche à faire un minimum de planification fiscale ne pourra pas recourir uniquement aux logiciels en ligne, juge-t-elle.

Une calculatrice et un crayon sont sur un formulaire de déclaration de revenus. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon l'Agence de revenu du Canada, il s'agit d'une situation tout à fait normale à ce temps-ci de l'année.

Photo : Radio-Canada

Alex Trupin, développeur pour ImpôtSimple, un autre logiciel de déclaration de revenus en ligne, admet que son outil ne peut pas procurer de conseils personnalisés. Cependant, il serait suffisamment complet et fiable pour concurrencer l'expertise d'un comptable, selon lui.

« Si vous n’êtes pas certains, faites votre déclaration vous-même avec ImpôtSimple. Ensuite, allez voir un comptable et comparez ce que vous avez obtenu. [Vous allez voir que] dans la grande majorité des situations, ce n'était pas nécessaire d’aller le voir », lance-t-il pour défendre son produit.

Des erreurs de calcul dans certains logiciels ne sont cependant pas impossibles. En 2015, l’équipe de l’émission La facture a découvert qu’un défaut dans le logiciel de la compagnie H&R Block avait provoqué des retours d’impôts trop grands qui ont dû par la suite être remboursés par les utilisateurs.

Pour être autorisé, un logiciel de comptabilité doit avoir obtenu une accréditation de Revenu Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !