•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Japon, le téléjournal est présenté par un robot nommé Erica

Un robot à l'apparence d'une jeune femme rousse

Le robot humanoïde Erica, créé par le Japonais Hiroshi Ishiguro, lors d'une présentation à la presse en 2017

Photo : Hiroshi Ishiguro Laboratory, ATR

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Japonais accueilleront bientôt sur leurs écrans une présentatrice de nouvelles un peu spéciale : Erica, un robot humanoïde créé par le Japonais Hiroshi Ishiguro, une première dans le monde.

Selon le Wall Street Journal, le robot devrait entrer en fonction en avril prochain. Il est doté d’un système d’intelligence linguistique avancé, qui lui permet de réciter un texte rédigé à l’avance, mais également de soutenir une conversation avec un humain.

Il dispose de plusieurs algorithmes de traitement de la parole et de capteurs de mouvement infrarouges, qui lui permettent de savoir quand on s’adresse à lui et d’où provient le son.

Voici un aperçu des capacités d'Erica lors d'une interaction avec une femme (en anglais) :

Son concepteur, Hiroshi Ishiguro, un célèbre roboticien à la tête du Intelligent Robotics Laboratory à l’Université d’Osaka, avait au départ créé le robot Erica pour qu’il occupe un emploi de réceptionniste.

Doté de l’apparence d’une jeune femme d’une vingtaine d’années, le robot ne peut pour l’instant bouger ni ses bras ni ses jambes et peut seulement se tenir en position assise.

Toutefois, son visage est capable d’exprimer des émotions simples, comme esquisser un sourire, et ses yeux suivent du regard son interlocuteur.

Un avenir prometteur

Hiroshi Ishiguro s’est donné pour mission de doter à terme le robot Erica d’une « conscience indépendante », rapporte le Wall Street Journal.

Le roboticien a par ailleurs affirmé que la voix d’Erica devrait bientôt servir d’assistant vocal aux passagers des futures voitures autonomes d’un constructeur japonais, sans en dévoiler le nom.

Si les débuts d’Erica à la télévision seront une première dans le monde de l’intelligence artificielle, le nom de la chaîne qui l’accueillera n’a pas encore été dévoilé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !