•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Cigarette : comment lui dire adieu dans les années 1970 et 1980?

    Le présentateur est devant une illustration d'un paquet de cigarettes.
    Pierre Maisonneuve présente un reportage sur la cigarette (capture de 1982) Photo: Radio-Canada

    Du 5 février au 18 mars 2018, le Défi J'arrête, j'y gagne! invite les fumeurs québécois à s'abstenir de fumer pendant six semaines. Cette volonté de se débarrasser du tabac pour améliorer sa santé existe depuis plusieurs décennies, comme en témoignent nos archives.

    Associée à la liberté dans les années 1960, la cigarette a aujourd’hui mauvaise presse. Les premières restrictions à l’usage du tabac dans les lieux publics au Canada s’amorcent dans les années 1970. À l’époque, les études qui démontrent les effets nocifs de la fumée ambiante sur la santé des non-fumeurs se multiplient. Elles entraînent du même coup un renforcement des lois.

    Avec le pouvoir d’accoutumance de la nicotine, cesser de fumer n’est pas une mince affaire. Ainsi, même après un cancer ou une maladie cardiaque, certains fumeurs continuent à griller des cigarettes.

    Rencontre avec les « non-smokers »

    Au début des années 1970, l’Institut thoracique de Montréal offre aux fumeurs de les libérer de l’emprise du tabac. Pendant 10 semaines et pour la somme de 25 $, les participants à la clinique assistent à des séances hebdomadaires en groupe.

    Pour un reportage de l’émission Femme d’aujourd’hui du 19 avril 1971, la journaliste France Nadeau rencontre ceux que l’on surnomme les « non-smokers ». « Ça fait 50 ans que je fume », déclare un participant lors d’une discussion de groupe. L’homme évalue qu’il aurait grillé environ 365 000 cigarettes dans sa vie.

    Pourquoi avez-vous arrêté de fumer?

    Pour mieux goûter les aliments, pour économiser, pour donner l’exemple, pour améliorer sa santé, nombreuses sont les raisons d’abandonner le tabac.

    Un bon soir du mois de juillet, il faisait bien chaud […] J’ai jeté ma cigarette et j’ai dit : c’est fini, je ne fume plus.

    Une ancienne fumeuse

    Dans cet extrait de l’émission Format 30 du 3 juillet 1972, d’anciens fumeurs parlent de leur abandon de la cigarette. Des témoignages recueillis par le journaliste Michel Pelland.

    Les effets nocifs de la cigarette

    Au début des années 1980, malgré les campagnes contre le tabagisme, l’industrie se porte assez bien, comme l’affirme le présentateur Pierre Maisonneuve. Au bulletin Ce soir du 25 janvier 1982, le journaliste Jean-François Lamarche présente un reportage sur les effets néfastes liés à la cigarette. En entrevue, le Dr André Gervais explique qu’il existe beaucoup plus de maladies reliées au tabac aujourd’hui qu’il y a 20 ans.

    Le médecin mentionne que le fumeur passif peut aussi développer des pathologies. Les enfants de parents fumeurs souffrent davantage de pneumonies et d’infections respiratoires que les enfants qui grandissent dans un environnement sans fumée.

    À la fin du reportage, Pierre Maisonneuve affirme qu’il tentera, encore une fois, d’arrêter de fumer. « Ce n’est pas une promesse, mais au moins, c’est un essai », dit-il.

    Un moment de télévision particulièrement cocasse, puisque le présentateur prononce ces mots tout en fumant une cigarette, en studio.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Santé