•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Orphelin de circonscription aux prochaines élections, Pierre Giguère est en réflexion

Pierre Giguère, devant deux micros, répond à des journalistes.

Pierre Giguère dit vouloir prendre son temps avant de déterminer ce qu'il fera, lui qui ne pourra représenter les libéraux dans Laviolette-Saint-Maurice.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Contraint de laisser la place de candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Laviolette-Saint-Maurice à Julie Boulet, Pierre Giguère ne sait toujours pas ce qu'il fera après les prochaines élections. Pour le moment, il se donne le temps d'encaisser la décision de son chef, Philippe Couillard.

Même s’il a appris la nouvelle jeudi dernier, Pierre Giguère est visiblement toujours sous le choc. En entrevue avec Radio-Canada, il a confié que la décision du premier ministre a eu un « impact majeur » et qu'il est maintenant contraint d’accepter son sort.

Il fallait qu’il prenne une décision et il l’a prise. Malheureusement, c’est moi qui subis, au bout, le côté négatif.

Pierre Giguère, député provincial de Saint-Maurice

Victime du redécoupage

L’an dernier, les circonscriptions de Saint-Maurice et de Laviolette ont été fusionnées dans le cadre du redécoupage de la carte électorale provinciale, retirant un poste de député à la Mauricie. Comme les cinq députés actuels de la région sont libéraux, le parti était donc placé devant une situation difficile.

Du recul et deux dossiers à régler

Une rencontre avec Philippe Couillard est prévue la semaine prochaine à Québec afin de déterminer la suite des choses. Pierre Giguère n’est cependant pas pressé de statuer sur son avenir.

Je veux prendre le temps, pour moi, de prendre du recul et puis de voir l’ensemble de la chose.

Pierre Giguère, député provincial de Saint-Maurice

Pour le moment, il a l’intention de terminer son mandat de député de Saint-Maurice.

D’ici là, M. Giguère a l’intention de tout faire pour régler deux dossiers importants à ses yeux, soit l’urgence de Shawinigan-Sud et l’agrandissement de l’école de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale