•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sommet sur le transport aérien régional : les élus de la Côte-Nord restent prudents

Un avion se fait ravitailler à l'aéroport de Sept-Iles.

L'aéroport de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël et le maire de Baie-Comeau accueillent avec ambivalence les annonces faites par le gouvernement provincial lors du Sommet sur le transport aérien en région qui a eu lieu vendredi à Lévis.

Le premier ministre a annoncé vendredi la remise en place du programme d'infrastructures pour les aéroports locaux. Le gouvernement promet aussi de mettre en place des mesures pour évaluer la desserte régionale. Le programme de réduction des tarifs aériens sera aussi bonifié et simplifié.

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël estime que le discours des élus de Québec correspond aux attentes et aux réalités des municipalités de la Côte-Nord.

Il espère toutefois que les budgets octroyés par Québec et les actions du gouvernement seront conséquents.

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël lors de la consultation sur une nouvelle desserte maritime pour AnticostiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Photo : Radio-Canada

Je vais à un sommet où ce qui a été dit m'interpelle et m'intéresse, mais j'ai hâte de voir comment ça va se traduire dans le budget pour une région comme la mienne.

Une citation de : Luc Noël, préfet de la MRC de la Minganie

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny est du même avis. Il souhaite obtenir des engagements fermes de la part du gouvernement.

Yves MontignyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yves Montigny

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Par ailleurs, il indique être satisfait que Québec reconnaisse que le gouvernement doit jouer un rôle dans le transport aérien pour réguler le marché.

On a fait un beau grand pas parce qu’au départ s’en était même pas question. Ce n’était même pas reconnu clairement que ça faisait partie du rôle des gouvernements de limiter ou d’encadrer cette espèce de libre marché à tous vents.

Une citation de : Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Luc Noël espère observer les impacts des engagements de Québec dès le prochain budget du gouvernement provincial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !