•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre de recherche sur l’autisme et la trisomie pour adultes

Photo d'un homme qui tient un sac à dos sur son épaule.
Daniel Share-Strom souffre du syndrome d'Asperger et de problèmes mentaux. Photo: La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Le centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto (CAMH) forme le premier groupe de recherche au Canada dédié aux adultes qui sont autistes ou qui ont le syndrome de Down (trisomie 21).

Selon CAMH, 45 % des adultes ontariens qui ont un problème de développement du genre souffrent aussi de problèmes mentaux, un taux environ deux fois plus élevé que dans l’ensemble de la population.

Daniel Share-Strom, qui souffre du syndrome d’Asperger et de problèmes mentaux, n’est pas surpris.

À partir de la naissance, que ce soit de la part de cons ou de gens qui ont au départ de bonnes intentions, on se fait dire chaque jour qu’on est bizarre et qu’on n’agit pas normalement.

Daniel Share-Strom, patient

Mieux cibler les besoins

La directrice du nouveau centre, la Dre Yona Lunsky, souligne que la stigmatisation, l'isolement social, le chômage chronique et la pauvreté sont des enjeux répandus pour les personnes souffrant de problèmes de développement, ce qui peut entraîner des problèmes mentaux.

Les recherches visent à mieux identifier leurs besoins.

Le nouveau centre, établi grâce à don de 10,4 millions de dollars de la Fondation Azrieli, n’offrira pas de soins aux patients, mais a plutôt pour objectif d'aider CAMH à renforcer ses services à la population.

Avec les informations de La Presse canadienne

Toronto

Santé mentale