•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défilé du Carnaval, façon wow!

Une mascotte géante manipulée par plusieurs artistes.

Ce lynx géant a su ravir la foule lors du défilé du Carnaval.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Lynx boréal, ours et autres animaux nordiques qui ont paradé dans les rues de Charlesbourg samedi soir ont produit l'effet « wow » espéré par les organisateurs du 64e Carnaval de Québec.

Un texte d’Alain Rochefort

Le consultant Daniel Gélinas, qui a été embauché pour l'événement en novembre, a promis de faire entrer la célèbre fête hivernale au 21e siècle et de ramener le « wow » pour la 65e présentation.

Cette promesse s’est peut-être bien réalisée avant son entrée en poste. Du moins, les carnavaleux rencontrés par Radio-Canada au défilé de nuit de Charlesbourg ont eu cette impression de modernité.

Mascottes représentant des oiseaux manipulés par une personne à l'aide de tiges.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ces harfangs des neiges "volaient" dans le défilé.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

« Meilleure foule des dernières années »

Et ils étaient nombreux à le penser. C'était en fait l’une meilleure des foules observées par l'organisation ces dernières années, malgré le froid qui sévissait.

Petits et grands ont été particulièrement charmés par le lynx boréal, cette grande nouveauté qui donnait une impression de réalisme dans ses mouvements orchestrés par six personnes.

« Ça a beaucoup changé pour le mieux », a dit Maryse Dubois, peu après avoir vu parader le bestiaire nordique qui regroupe également loups, cerfs, narvals et poissons du passé.

« J’adore ce qu’on voit depuis tantôt. C’est féérique. C’est le bonheur total », lance de son côté Sandra Dubuc, nouvellement résidente de Charlesbourg.

Mascotte géante manipulée par des artistes grâce à des tiges.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette mascotte d'ours géant se dressait sur ses pattes arrière, le rendant ainsi encore plus impressionnant.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Native de France, la jeune Maya a vécu pour sa part son premier Carnaval.

« C’est très beau. Les déguisements sont magnifiques », a-t-elle raconté.

Le Carnaval a 64 ans. Moi, j’ai 65 ans. Avant de mourir, je serai venue au Carnaval de Québec.

Une citation de : Louise Charron, de Montréal
Le roi de la fête, le Bonhomme Carnaval lui-même sur son char allégorique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le roi de la fête, le Bonhomme Carnaval lui-même sur son char allégorique.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Bonhomme aux anges

Bonhomme Carnaval était également des plus heureux de la tournure des événements lorsqu'interrogé par Radio-Canada, sur son propre char allégorique.

« Quelle soirée magique! L’ambiance est magnifique. […] Il y a de la joie de vivre. Et moi, avec mes belles formes et ma grande forme, je donne tout un spectacle! », a dit la célèbre mascotte.

Le Défilé en quelques chiffres

  • 11 chars allégoriques
  • 7 mini chars allégoriques
  • 600 artistes et figurants
  • 205 employés le jour du Défilé
  • 7 troupes de danse
  • 11 troupes d'animation
  • 1 chorale
Char allégorique sur lequel trône la Reine entourée des duchesses.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La reine du Carnaval de Québec 2018 accompagnée des duchesses qui dansaient sur un rythme endiablé.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Mélanie Raymond surprise

La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, est elle-même surprise d’avoir observé une foule aussi dense en raison du froid.

« Les gens étaient au rendez-vous. Personnellement, j’ai marché une bonne partie du défilé pour voir la foule, comment ça se passait, et les gens étaient très enthousiastes », a-t-elle constaté.

Têtes de mascottes géantes manipulées par une seule personne lors du défilé du Carnaval.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des têtes de loups géantes au regard de braise.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Mme Raymond est également satisfaite des sensations produites par les créations de son équipe, ces dernières années.

« Ce qu’il y a comme avantages, c’est que le lynx, l’ours, les cerfs se déplacent vers la foule. Même qu’à un certain moment, la tête du lynx est carrément au-dessus de la foule et les enfants lèvent les bras pour toucher le lynx », souligne-t-elle.

Ça crée des émotions qui sont différentes que de simplement voir un char allégorique passer devant nous.

Une citation de : Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec
Musiciens sur un chars allégorique pendant le défilé du Carnaval de Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les gens dansaient au son d'un savant mélange de musique traditionnelle aux accents modernes.

Photo : La Presse canadienne / Daniel Coulombe

Ajout au défilé de la Haute-Ville

Le défilé de la Haute-Ville se tiendra samedi prochain, sur le coup de 19 h. Une fanfare en provenance des États-Unis s’ajoutera au cortège.

« Ce sera un petit plus pour l’édition de la semaine prochaine. Ça va mettre un peu plus de vie encore dans ce défilé », promet Mme Raymond.

Samantha-Kim Cantin du Duché de Charlesbourg est la reine du 64e Carnaval de Québec jusqu'au 11 février prochain.

Avec les informations de Claudia Genel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Divertissement