•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2e interruption en 2 jours pour la course Yukon Arctic Ultra

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Huit personnes marchent dans la neige en s'aidant de bâtons et en transportant de l'équipement dans leurs sacs à dos.

Les participants à la course Yukon Arctic Ultra ont dû braver le froid pour une troisième journée consécutive. La température a atteint moins 50 degrés par endroits samedi.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La course lancée jeudi a été interrompue vendredi et samedi en raison du froid extrême et de bris d'équipement.

Selon les organisateurs, les températures oscillant entre moins 46 degrés et moins 50 degrés sont à l’origine de bris de motoneiges et de génératrices qui pourraient retarder l’arrivée des secours si un athlète devait en avoir besoin.

Tôt en journée, les organisateurs avaient fait savoir aux coureurs qu’ils devaient se préparer adéquatement à des conditions extrêmement froides et d’apporter de quoi faire un feu. Ils se sont également assuré que les participants ont tous un poële fonctionnel.

Au départ, 48 athlètes de 17 pays se sont lancés avec des objectifs différents. Vingt-deux d’entre eux ont entrepris une épreuve d’endurance au cours de laquelle ils doivent parcourir plus de 480 km.

Outre ceux qui avaient choisi de ne parcourir qu’une distance plus courte, une dizaine de participants ont déjà abandonné la course.

Certains ont dû recevoir des soins médicaux pour des engelures ou parce qu’ils souffraient hypothermie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !