•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BST quitte les lieux de l'accident d'hélicoptère de Drummondville

Une voiture de police avec un panneau d'arrêt illuminé.
Un policier de la SQ érige un barrage routier. Photo: Radio-Canada / Chu Anh Pham
La Presse canadienne

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada a terminé son travail d'enquête sur les lieux d'un accident d'hélicoptère mortel qui est survenu jeudi soir près de Drummondville, dans le Centre-du-Québec.

Trois personnes ont perdu la vie lorsque l'hélicoptère de marque Robinson s'est écrasé et a pris en feu sur un terrain enneigé au nord de la ville.

Le porte-parole du BST, Alexandre Fournier, a indiqué samedi que la phase de l'enquête sur le terrain était finie. Les restes de l'appareil ont été retirés.

Carte des lieux de l'écrasement.L'appareil s'est écrasé dans un champ près de Saint-Joachim-de-Courval, près de Drummondville. Trois personnes ont été tuées. Photo : Radio-Canada

Les enquêteurs sont en train de déterminer quelles parties de l'hélicoptère seront envoyées à un laboratoire du BST à Ottawa pour qu'elles soient examinées plus en profondeur.

L'accident a causé la mort de l'homme d'affaires Jean-Claude Mailhot, âgé de 57 ans, de sa fille Janie, âgée de 32 ans, et de l'amie de cette dernière, Nathalie Desrosiers.

La police ne soupçonne pas d'acte criminel dans cet accident, qui s'est produit dans le secteur de Saint-Joachim-de-Courval.

Justice et faits divers