•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cité de l'intelligence artificielle dans le Mile-Ex à Montréal

Le point de vue vers le centre-ville de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

C'est dans une ancienne usine de textile du Mile-Ex, à Montréal, que sera mis sur pied le nouveau centre d'excellence en intelligence artificielle. Des chercheurs universitaires et des entreprises qui oeuvrent dans le domaine vont y emménager d'ici la fin de l'année.

Un texte d'Olivier Bachand

Radio-Canada a obtenu la liste des premiers locataires qui occuperont le complexe baptisé « O Mile Ex », situé au coin des rues Saint-Urbain et Saint-Zotique.

L'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA), l'Institut de valorisation des données (IVADO), le fournisseur de solutions en intelligence artificielle Element AI, cofondé par le réputé chercheur Yoshua Bengio, la division d'intelligence artificielle d'une grande banque canadienne, et le centre de recherche de la société française Thales se retrouveront sous le même toit d'ici la fin de 2018.

L'entreprise de création de jeux vidéo Behaviour, la division multimédia du Cirque du Soleil, 4U2C, et Rogue Research, un laboratoire spécialisé dans la recherche en neurosciences, occupent déjà des locaux dans l'édifice.

La création d'un centre d'excellence avait été annoncée le mois dernier par le coprésident du comité d'orientation pour la création de la grappe québécoise en intelligence artificielle, Pierre Boivin, dans le cadre d'un forum organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

En entrevue à RDI Économie le 16 janvier dernier, (Nouvelle fenêtre) il avait déclaré que ce centre d'excellence permettrait de créer « un écosystème où tous les intervenants de la chaîne de création de valeur seront réunis pour travailler en collaboration ». « Le gros avantage, c'est la proximité, l'échange d'idées constant », avait-il ajouté.

Ce centre sera l'un des éléments de la grappe en intelligence artificielle et permettrait à Montréal de consolider sa position en tant que l'un des chefs de file mondiaux dans ce secteur.

Une murale qui décore l'entrée de l'immeuble.

Le bâtiment a été très largement rénové et redécoré pendant les travaux.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Un immeuble conçu pour séduire

Le centre d'excellence en intelligence artificielle intégrera un complexe de deux bâtiments, qui abritait autrefois l'usine textile de Main Knitting, qui a fermé ses portes en 2008. Les espaces de 400 000 pieds carrés étaient vacants jusqu'à ce que le promoteur immobilier TGTA et des partenaires s'en portent acquéreurs en 2014.

Le projet immobilier, d'une valeur totale de 60 millions de dollars, a donné lieu à d'importantes rénovations afin de recruter des locataires de prestige. « C'est très stimulant de voir qu'on a pu concevoir un projet qui va attirer les entreprises de demain », dit Martin Galarneau, associé pour TGTA.

Le O Mile Ex comporte une toiture blanche, qui aide à réduire les effets des îlots de chaleur, un système de chauffage à haute efficacité énergétique et un stationnement intérieur pour vélos. Des bornes de recharge pour véhicules électriques devraient également s'ajouter.

Un grand escalier avec un espace de jeux à proximité de bureaux.

Le bâtiment 6666 Saint-Urbain fait peau neuve pour accueillir de nouveaux locataires.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Comme c'est le cas dans plusieurs nouveaux immeubles, on a songé à créer un environnement agréable pour les travailleurs. Ils profiteront d'une garderie, d'une salle d'exercice pour le yoga et le Pilates, d'une aire de jeux avec des tables de ping-pong et de baby-foot et d'un service de restauration géré par le chef Martin Juneau, propriétaire du restaurant Pastaga.

Selon Martin Galarneau, l'emplacement du O Mile Ex a aussi de quoi séduire. Le complexe, situé tout près de la Petite-Italie et du marché Jean-Talon, est encerclé de boutiques, de bars et de restaurants. « Les entreprises de la nouvelle économie, les gens qui y travaillent cherchent à travailler dans ce secteur là. »

Des commerces longent le boulevard Saint-Laurent, dans la Petite-Italie, à Montréal.

Le complexe « O Mile Ex », situé au coin des rues Saint-Urbain et Saint-Zotique, se trouve à proximité du boulevard Saint-Laurent et du marché Jean-Talon.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Intelligence artificielle

Économie