•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • 80 ans de pêche aux petits poissons des chenaux en Mauricie

    Panneau avec inscription «Poissons des chenaux à vendre»

    Sainte-Anne-de-la-Pérade (capture d'un interlude de 1971)

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    La saison de la pêche au poulamon bat son plein à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Depuis 1938, les petits poissons des chenaux attirent les pêcheurs sur la glace de la rivière Sainte-Anne. Découvrez cette tradition hivernale qui fait la joie des touristes et des Mauriciens de la fin décembre à la mi-février.

    Chaque année, des milliers d’amateurs de pêche blanche se rendent à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Un village temporaire est alors installé sur les eaux glacées de la rivière. Cette tradition remonte à la fin des années 1930. À l’époque, les villageois constatent que les poissons reviennent, chaque hiver, frayer dans la rivière. Ils décident donc de construire de petites cabanes pour pêcher à l’abri.

    Dans les années 1940, les visiteurs viennent même en train pour pêcher dans la région. Ils sont conduits en traîneau à chiens jusqu’au cours d’eau.

    Un premier carnaval s’organise dans les années 1950. L'événement ne cesse de gagner en popularité, au grand bonheur des pourvoyeurs.

    Des pionniers de la pêche blanche

    Carrefour (remontage), 3 janvier 1956

    Pour l’émission Carrefour du 3 janvier 1956, Jean Ducharme part à la rencontre de pêcheurs d’expérience. Dans cet extrait, le journaliste n’a guère le temps de poser ses questions à Robert Mailhot qu’un poisson mord déjà à l’hameçon. Un autre occupant de la cabane, M. Tessier, raconte ses souvenirs d’enfance dans une langue colorée. « Moi je pêche depuis l’âge de 10 ans pis j’ai 81 ans », dit-il.

    L’ambiance est à la rigolade alors que le vieil homme boit quelques gorgées de Caribou, une boisson composée de vin rouge et d’alcool fort.

    Les femmes s’adonnent aussi à cette activité. Le journaliste en profite pour les rencontrer dans leur propre cabane. « De quelle façon peut-on apprêter le petit poisson des chenaux? » demande Jean Ducharme. On le fait frire au beurre ou on l’étuve avec des pommes de terre, répond une des femmes.

    Les charmes de la pêche blanche en 1971

    Interlude, 1971

    Cet interlude témoigne de la popularité de la pêche aux poulamons à Sainte-Anne-de-la-Pérade dans les années 1970. De la découpe de glace sur la rivière Sainte-Anne à la prise de poissons frétillants, toutes les étapes de ce sport sont montrées. Une activité qui se pratique en famille!

    Diffusés à la télévision de Radio-Canada dans les années 1960, 1970 et 1980, les interludes servaient à meubler le temps d’antenne entre deux émissions.

    Vers la fin des années 1980, les effets de la pêche commerciale se font sentir et cette activité connaît un certain déclin.

    Depuis quelques années, ce loisir gagne en popularité alors que les pourvoiries redoublent d’efforts pour attirer une clientèle étrangère. Ils offrent maintenant de grands chalets chauffés et la possibilité de consommer le poisson sur place.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Art de vivre