•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 ans plus tard, l'hôtel Gouverneur rouvre ses portes

14 ans plus tard, l'hôtel Gouverneur rouvre ses portes

L'OTL Gouverneur du boulevard Talbot a ouvert ses portes mercredi dans l'arrondissement de Chicoutimi, accueillant ses 15 premiers clients après une fermeture de 14 ans.

L’hôtel a été entièrement refait à neuf. L'OTL Gouverneur mise sur une technologie de pointe, assure son directeur général, Gilles Camps.

La réception de l'hôtelL'hôtel Gouverneur est prêt à recevoir ses clients. Photo : Radio-Canada

Celui-ci refuse toutefois de préciser le montant investi pour reconstruire le bâtiment.

C’est un nouveau produit, on est différent. Bien sûr, on pense à la clientèle corporative, mais avec le spa on pense aussi avoir une clientèle de destination.

Gilles Camps, directeur général d'OTL Gouverneur
Une salle de bainsL'établissement a misé sur la modernité. Photo : Radio-Canada

Quant à la rentabilité, les nouveaux propriétaires estiment être capables de se démarquer de la compétition.

« Il y a de la place pour tout le monde, je pense, au Saguenay. On va être à quatre étoiles ou plus, donc je pense qu’on a la place sur le marché. »

Vue de l'hôtel sur le boulevard TalbotL'hôtel se trouve sur le boulevard Talbot à Chicoutimi. Photo : Radio-Canada

Pour l'instant, seulement 40 des 165 chambres sont prêtes à accueillir des visiteurs. Les autres le seront progressivement dans les prochains jours.

Impact chez les établissements d'hébergement

Le taux d'occupation moyen dans les établissements d'hébergement au Saguenay-Lac-Saint-Jean se situe autour de 40 %, selon Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il s'agit d'un chiffre en légère hausse depuis quelques années.

Il n'en demeure pas moins que le taux d’occupation dépasse les 50 % uniquement lors des mois de juillet, août et septembre.

L'Association des hôteliers du Saguenay-Lac-Saint-Jean croit que ce ne sont pas nécessairement ses membres qui subiront les contrecoups de cette nouvelle offre d'hébergement.

« Quand on parle de période où on est en insuffisance de chambres, ce sont les gîtes et les résidences de tourisme qui bénéficient du débordement de tout ça », explique le directeur général de l'association, Daniel Marquis.

C'est sûr qu'il va y avoir un impact, mais qui va en subir le plus les effets? C'est dur à dire.

Daniel Marquis, directeur général de l'Association des hôteliers du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Ce nouvel établissement devrait aussi permettre d’accueillir plus d'événements et de congrès.

D’après le reportage de Denis Lapierre

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires