•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

North Bay ferme la porte à la Police provinciale de l'Ontario

Des autopatrouilles de la Police provinciale de l'Ontario

Des autopatrouilles de la Police provinciale de l'Ontario

Photo : CBC/Dave Chidley

Radio-Canada

La Ville de North Bay ne demandera pas à la Police provinciale de l'Ontario combien il en coûterait pour qu'elle remplace le corps policier municipal de la Ville. Ce devis aurait permis de déterminer combien la Ville aurait à débourser si la PPO devenait responsable des services policiers comme sa voisine Nipissing Ouest en a récemment décidé. Une motion en ce sens a été rejetée mardi soir au conseil.

Un texte de Mathieu Grégoire

Trois élus ont appuyé la proposition alors que deux autres conseillers et le maire ont voté contre.

Les autres étaient soit absents ou se sont abstenus de voter en raison d’un conflit d’intérêts.

La motion a donc été abandonnée.

Le maire de North Bay Al McDonald.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de North Bay ne voit pas la nécessité de démanteler le corps policier municipal pour le remplacer par les services de la PPO.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Le conseiller Mark King, qui souhaite connaître les coûts d’un possible détachement de la PPO, accuse le maire Al McDonald d’avoir fait « des jeux de coulisses » pour convaincre d’autres conseillers de voter contre la proposition.

Mark King a demandé un vote de reconsidération lors de la prochaine réunion le 13 février.

Réunion du conseil municipal de North Bay Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réunion du conseil municipal de North Bay

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Les élus auront à décider s’ils acceptent de remettre la motion à l’ordre du jour.

Puis si cette proposition est acceptée, le conseil municipal devra reprendre le vote.

Le conseiller King refuse de baisser les bras.

Je crois fermement que nous devons au moins offrir aux résidents la possibilité de savoir s’il y a des économies à faire ou non.

Mark King, conseiller municipal de North Bay

Il prévient déjà que si la proposition est à nouveau rejetée, il tentera d’en faire une question référendaire lors des élections municipales à l’automne prochain.

Un dossier sensible

En prévision du vote de mardi, le chef du Service de police de North Bay, Shawn Devine, avait prévenu les élus que le simple fait de commander à la PPO une évaluation des coûts pouvait entraîner des dépenses à son propre corps de police pouvant totaliser 200 000 $.

L'enseigne du Service de police de North BayAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'enseigne du Service de police de North Bay

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Lundi, le maire Al McDonald affirmait qu’il était important de connaître les implications financières d’un tel processus.

Les estimations fournies par le chef de police lui donnaient ainsi des munitions alors qu’il est ouvertement contre un tel changement.

Je ne vois aucune raison de se départir de notre force policière municipale et d’aller avec la PPO. Ma position a toujours été claire ; j’appuie notre service de police de North Bay qui fait du bon travail.

Al McDonald, maire de North Bay

L’idée de remplacer les agents municipaux par des policiers de la PPO circule à North Bay depuis déjà quelques années.

Politique municipale

Politique