•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé mentale des agriculteurs sème encore l'inquiétude

Un agriculteur dans un tracteur qui coupe l'herbe l'été dans un champ avec en arrière-plan une bordure d'arbres.
L'isolement de certains agriculteurs peut favoriser la détresse psychologique. Photo: Massey Ferguson
Radio-Canada

Les agriculteurs doivent briser le silence quand vient le temps de parler de la santé mentale, estime Marcel Hacault, directeur général de l'Association canadienne de sécurité agricole (ACSA).

Les fermiers et les producteurs peuvent subir bien du stress et être victimes d'une grande détresse psychologique, affirme Marcel Hacault. Ceux-ci doivent savoir qu’il existe des ressources pour leur venir en aide.

Une étude de [l'Université] Guelph [...] dit qu'environ 35 % des fermiers ont identifié qu’ils étaient dépressifs. Ça, c’est deux à quatre fois plus élevé que l’Angleterre et la Norvège.

Marcel Hacault, directeur général de l'Association canadienne de sécurité agricole (ACSA)

Il y a de nombreux facteurs sur lesquels les agriculteurs canadiens n'ont pas de prise, notamment la météo, la santé des animaux, les obligations environnementales et l’instabilité des marchés. Ces défis pèsent sur les fermiers et les producteurs, explique Marcel Hacault, favorisant l'apparition du stress et de l’anxiété. Il y a aussi bien de la stigmatisation et des préjugés qui existent dans ce milieu, selon lui.

40 % disent qu’ils [les agriculteurs] sont mal à l’aise d'obtenir de l’aide, parce qu'ils ont peur de ce que les gens vont penser.

Marcel Hacault, directeur général de l'Association canadienne de sécurité agricole (ACSA)

C’est dans ce contexte que deux agricultrices de la Saskatchewan ont créé plus tôt cette semaine la fondation Do More Ag en Alberta. Celle-ci a pour but d’encourager les agriculteurs touchés par la maladie mentale à s’ouvrir et à consulter.

Au Manitoba, les agriculteurs peuvent se diriger vers l’organisme Manitoba Farm, Rural & Northern. Marcel Hacault mentionne également que les producteurs ne doivent pas hésiter à parler de santé mentale autour d'eux, à leur famille, à leurs voisins ou à d’autres agriculteurs.

Manitoba

Santé mentale