•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario Northland : prochain arrêt, l’île Manitoulin  

Un pont en métal qui relie l'île à la terre ferme surplombe le chenail du nord du lac Huron.

Le circuit que veut offir Ontario Northland sur l’île Manitoulin couvre environ 230 kilomètres.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Mathieu Tremblay

Radio-Canada

Dès 10 h mercredi, les politiciens de diverses municipalités de l'île Manitoulin auront un aperçu du service que veut leur offrir le transporteur Ontario Northland vers la fin du mois de mars. Ils prendront un autocar et feront le circuit au complet.

Un texte de Caroline Bourdua

Les insulaires n'ont aucun moyen de transport autre que leurs véhicules personnels ou le covoiturage pour se déplacer.

Nous comptons beaucoup d’aînés sur l’île et je crois qu’ils aimeront l’idée de ne pas avoir à conduire pour des rendez-vous médicaux ou pour aller magasiner.

Richard Stephens, maire de Central Manitoulin

L’autocar offrira le transport entre l’île et Sudbury.

Le service sera ensuite étendu le long de la route Transcanadienne 17 à l’est et à l’ouest d’Espanola.

« Actuellement, il existe des taxis, du covoiturage, mais c’est tout. Pour tout rendez-vous à Toronto, Sudbury ou ailleurs, on doit se rendre à Espanola et prendre un autobus à 23 h 30 », dit Michel Bertrand.

Son organisme baptisé United Manitoulin Transit Group qui militait en faveur du transport interrégional ne peut demander mieux.

Ça nous enlève une grosse épine dans le pied puisqu’Ontario Northland propose le même circuit que nous envisagions.

Michel Bertrand, United Manitoulin Transit Group

Tentatives du passé

Au cours des années, le secteur privé a essayé d’offrir du transport interrégional, mais ces tentatives échouaient rapidement selon le maire Richard Stephens de la municipalité de Central Manitoulin, qui regroupe les hameaux de Mindemoya, Providence Bay, Spring Bay, Sandfield et Big Lake.

La distance est énorme sur l’île, explique-t-il.

Carte montrant le circuit du transporteur Ontario Northland sur l’île Manitoulin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le service du transporteur Ontario Northland s’inscrit dans le plan d’amélioration du transport interrégional du gouvernement.

Photo : ministère du Développement du Nord et des Mines

« Il y a plus de 160 kilomètres qui séparent Little Current de Gore Bay. Et il faut conduire une autre demi-heure pour se rendre de Gore Bay jusqu’à l’extrémité ouest de l’île », dit le maire Stephens.

Il a par ailleurs obtenu l’assurance que les heures seraient ajustées au fur et à mesure que l’achalandage augmente.

Prix abordable

L’autobus que prévoit utiliser Ontario Northland est de 36 passagers et sera doté de tous les services normalement disponibles dans les autocars de l’entreprise.

« Une salle de toilette, le wifi, des sièges confortables et un espace adéquat pour les jambes », explique Renée Baker du transporteur Ontario Northland.

Le devant d’un autocar de la compagnie Ontario Northland.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

C’est la première fois que le transporteur Ontario Northland offrira un service d’autocars interrégional aux insulaires.

Photo : CBC

Mme Baker assure que les coûts des trajets seront similaires à ceux offerts sur les autres circuits, selon la distance parcourue.

Reste maintenant à déterminer les horaires et les agences qui vendront les billets sur l’île, ajoute Mme Baker.

Depuis quelques semaines, Ontario Northland offre également un service d’autocars entre Sudbury, Sault-Sainte-Marie et White River.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie