•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

André Arthur perd encore son micro

L'animateur André Arthur.

L'animateur André Arthur

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La controverse qui a longtemps accompagné la carrière d'André Arthur l'a rattrapé, lundi. L'animateur de radio a été congédié par la station de radio BLVD 102,1 FM, à Québec.

Un texte de Carl Marchand

La direction de la station a annoncé la nouvelle sur Twitter lundi en milieu d'après-midi.

La semaine dernière, l'animateur avait utilisé l'expression « boulevard SIDA » en référence à une rue près d'un bar LGBT à Québec.

C'est Marc-André Lord, le coanimateur d'André Arthur, qui prendra le relais pour l'émission du midi jusqu'à nouvel ordre.

Je leur ai fourni des cotes d'écoute dont ils avaient besoin et ils m'ont très bien traité. Là, pour eux, la pression devenait trop forte et je respecte ça.

Une citation de : André Arthur
Independant MP Andre Arthur applauds Conservative supporters as he attends the Prime Minister Stephen Harper speech at Saint-Narcisse-de-Beaurivage, south of Quebec City on Saturday April 28, 2007. The Supreme Court of Canada said Thursday comments Arthur made on radio station CKVL-FM in 1998 about cabbies of Arab and Haitian origin did not result in a personal injury.THE CANADIAN PRESS -Clement Allard

André Arthur ne regrette pas ses propos

Photo : La Presse canadienne / CLEMENT ALLARD

Arthur persiste et signe

Joint par Radio-Canada, André Arthur dit ne pas regretter ses propos et l'emploi de l'expression « boulevard SIDA ». L'animateur affirme avoir été l'un des premiers à parler du sujet en ondes il y a quelques décennies.

« Ça fait 20 ans que j'emploie cette expression-là. Rappelez-vous quand la crise du SIDA est arrivée à Québec et que, dans le quartier gai, les gens mouraient sans pouvoir aller à l'hôpital parce que les hôpitaux de Québec refusaient de les soigner », a réagi le principal intéressé.

André Arthur, vu de profil, sur fond de drapeaux du Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Andre Arthur

Photo : The Canadian Press / Jacques Boissinot

« À un moment donné, c'est devenu une façon de dédramatiser la chose », a-t-il ajouté.

Guy Chicoine, un résident de Québec, avait envoyé une mise en demeure à BVLD FM vendredi dernier. Il exigeait le retrait d'Arthur et de son coanimateur.

« C'est nous ramener 40 ans en arrière. Ce sont des propos déplacés, des propos homophobes et on ne veut pas avoir ça en 2018 », a expliqué M. Chicoine. Le groupe de citoyens dont il fait partie exige des excuses officielles de la part d'André Arthur et du groupe Leclerc Communication, propriétaire de la station.

Ça vient nous chercher. C'est de la déprime pour certains. C'est de nous ramener en arrière, nous rabaisser, c'est de l'homophobie.

Une citation de : Guy Chicoine

Pas une surprise

Pour le consultant en communication Claude Thibodeau, ce n'était qu'une question de temps avant que celui qu'on surnomme « le Roi Arthur » ne perde son micro.

« Je ne peux pas dire que je suis vraiment surpris. Ma surprise vient du fait que ça a duré plus longtemps que je ne l'imaginais », juge M. Thibodeau.

André Arthur

André Arthur congédié : l'opinion de Claude Thibodeau

Photo : Radio-Canada / archives

Plus il avance en âge, plus monsieur Arthur est inflexible par rapport à ce que j'appellerais ses valeurs ou ses croyances profondes.

Une citation de : Claude Thibodeau, consultant en communication

À 74 ans, André Arthur ne ferme par la porte à un enième retour à l'animation.

« Y'a-t-il quelqu'un qui connaît l'avenir dans tous ceux qui nous écoutent présentement? Personne », résume-t-il.

Abonné à la controverse

L'animateur est loin d'en être à sa première controverse. Il avait mis fin à sa retraite des ondes en septembre 2016 pour reprendre le micro à la station du groupe Leclerc Communications. Arthur avait au préalable été congédié par CHOI Radio X en avril 2016.

En plus de sa carrière d'animateur de radio, André Arthur a été député indépendant à Ottawa dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier de 2006 à 2011. Il a partagé son temps entre ses fonctions de parlementaire et un emploi de chauffeur d'autocar.


André Arthur en quelques dates :

  • années 70 : sa carrière débute à CHRC, à Québec;
  • 1982 : il devient animateur pour CJRP, à Québec;
  • 1984 : il est l'un des acheteurs de CHRC et CHOI-FM;
  • décembre 1997 : il fait le saut chez CJMF (le FM 93) à Québec;
  • janvier 2006 à mai 2011 : il devient député fédéral indépendant (Portneuf-Jacques-Cartier);
  • août 2015 : il fait un retour au micro à la station CHOI Radio X;
  • avril 2016 : il est congédié par CHOI Radio X et annonce sa retraite;
  • septembre 2016 : il effectue son retour à BLVD FM;
  • janvier 2018 : il est remercié par BLVD FM.

Avec la collaboration d'Alain Saint-Ours, Alain Rochefort et Camille Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !