•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heures supplémentaires des infirmières : une facture de 2,7 M$

Une infirmière dans un couloir d'hôpital

Archives

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les infirmières des différents établissements liés au Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont effectué 123 000 heures supplémentaires en 2016-2017, pour une facture totale de 2,7 millions de dollars.

Ces données ont été fournies par le service des communications du CIUSSS, qui n’était cependant pas en mesure de fournir des données comparatives, même partielles, pour l’année en cours.

Ces heures supplémentaires représentent 2,6 % du temps travaillé par les infirmières de la région, une proportion beaucoup trop élevée selon leurs représentants syndicaux.

Julie Bouchard dans les locaux de la FIQAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La présidente de la FIQ au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Bouchard

Photo : Radio-Canada / Louis-René Ménard

« C’est sûr que ce n’est pas une bonne gestion », estime la présidente du Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Julie Bouchard, qui estime que la plus grande partie de ce temps travaillé est constituée d'heures supplémentaires obligatoires, des périodes de travail que le personnel infirmier ne peut refuser sous peine de sanctions.

« Si on prenait tout cet argent, toutes ces heures et qu’on les transférait vers du personnel disponible, à qui on offre des quarts de travail connus à l’avance, on verrait une diminution des coûts de manière considérable », affirme Julie Bouchard.

Elle rappelle que la question des heures supplémentaires obligatoires est un problème récurrent pour le personnel infirmier et qui a fait les manchettes de nouveau en début d’année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !