•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fredericton pourrait abandonner un projet de privatisation en santé

Le premier ministre, Brian Gallant, dit qu'il n'y a rien encore à annoncer dans le dossier Sodexo.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a reconnu que le projet de confier la gestion des services alimentaires à la multinationale Sodexo pourrait ne jamais voir le jour. Brian Gallant a précisé que d'autres projets étaient en discussion, sans fournir de détail.

Un texte de Michel Corriveau

Pressé de questions, le premier ministre a dit qu’il était possible que l’entente avec Sodexo ne soit jamais signée. Mais il a refusé de s’avancer davantage.

Il y a d'autres projets qui ont été discutés, mais il n’y a pas de mise à jour à vous donner aujourd'hui.

Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Contrairement aux négociations pour confier à Médavie la gestion des soins extramuraux, le gouvernement reste silencieux sur tout ce qui touche les négociations avec Sodexo.

Brian Gallant ne veut pas parler de l’état actuel des négociations ni des autres options qui pourraient être envisagées.

L’an dernier, le gouvernement a annoncé son intention de confier la gestion de trois services en milieu hospitalier à la multinationale Sodexo. Il s’agit des services alimentaires, de l’entretien et du transport des patients.

Le Centre hospitalier Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton.

Les médecins et dentistes du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton sont en désaccord avec la décision du ministre Boudreau de privatiser des services non-cliniques.

Photo : Radio-Canada

Selon des chiffres présentés par le gouvernement l’an dernier, cette privatisation permettrait d’économiser jusqu’à neuf millions de dollars par année.

Le contrat n’est pas signé, alors ça nous donne de l'espoir.

Daniel Légère, président du SCFP-NB

Le Syndicat canadien de la fonction publique au Nouveau-Brunswick compte faire de la privatisation un enjeu électoral.

Daniel Légère répond aux questions du journaliste, dans les bureaux de Radio-Canada à Fredericton.

Le président du SCFP, Daniel Légère, dit que son syndicat s'oppose à toute forme de privatisation en santé.

Photo : Radio-Canada

Le SCFP prévoit dénoncer toute forme de privatisation en santé, qu’il s’agisse de Médavie ou de Sodexo.

Nouveau-Brunswick

Hôpitaux