•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entente de principe conclue entre l'UQO et le syndicat des chargés de cours

Une pancarte de l'UQO trône devant le campus Alexandre-Taché.
Le campus Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais en hiver. Photo: Radio-Canada / Claudine Richard

Le syndicat qui représente les 700 chargés de cours du campus de Gatineau et de Saint-Jérôme a annoncé, dimanche, avoir conclu une entente de principe avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO).

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais (SCCC-UQO) recommande que l’entente soit entérinée. Le vote se tiendra le 4 février.

Aucun détail de l'entente n'a été dévoilé, mais le syndicat précise qu'elle prévoit une amélioration des conditions, « autant sur le plan monétaire que normatif ».

La direction de l'UQO a indiqué par communiqué qu'elle ne commentera pas davantage le dossier, mais s'est quand même dite « heureuse » d'en être arrivée à une entente de principe avec le SCCC-UQO.

Selon la présidente du syndicat, Marie-Josée Bourget, les chargés de cours assurent près de 70 % des cours de premier cycle, 30 % de ceux du deuxième cycle et 10 % de ceux du troisième cycle, et ce, aux deux campus de l'UQO.

Les chargés de cours de l'UQO sont sans contrat de travail depuis décembre 2016. Ils ont voté à 87 %, en novembre dernier, pour une grève et pour la tenue de moyens de pression.

Par ailleurs, le Syndicat des professeurs de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) a annoncé, lundi, que ses membres débrayeront pour une troisième fois mercredi prochain sur les deux principaux campus.

Ottawa-Gatineau

Relations de travail