•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Allogènes : la parole est au rural

Un homme porte un chandaille gris et une écharpe noire et blanche.

Sébastien Gaillard est le directeur de la Maison Gabrielle Roy.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sébastien Gaillard, le directeur de la Maison Gabrielle Roy s'est pris de passion pour le projet de théâtre participatif Les Allogènes du Théâtre du Cercle Molière. Il a choisi de partir à la rencontre de la communauté manitobaine dans les régions rurales afin de rapporter des histoires et des tranches de vie qui participeront au projet artistique.

Lorsque Sébastien Gaillard, un français installé depuis quelques mois au Manitoba, a décidé de faire la tournée des communautés francophones avec son enregistreuse, il ne savait pas à quoi s'attendre.

« Une fois que nous avons brisé la glace c'est incroyable tous les témoignages que nous avons pu recueillir », raconte le directeur de la Maison Gabrielle Roy qui dit avoir été touché par l'histoire mouvementée du français dans la province.

« Ça me fait méditer, car si on parle français aujourd'hui, ce n'est pas grâce à un coup de baguette magique. Des gens se sont battus, ont résisté et je trouve ça très impressionnant de voir que nous avons une université et des écoles en français ».

Selon lui, il est naturel que la Maison Gabrielle Roy, qui organise déjà des ateliers d'écriture de son côté, soit partenaire du projet lancé par le Cercle Molière.

Il s'agit d'un projet d'écriture collective d'une pièce de théâtre ouvert à toute la communauté.

Tout le monde est invité à participer à l’écriture collective de cette pièce de théâtre en déposant, de façon anonyme ou non, un témoignage destiné à la pièce sur Internet.

La pièce de théâtre sera présentée en mars 2018, mais l’auteur Bruno Alain et le metteur en scène Ricardo Lopez Muños ont déjà commencé à consulter les témoignages recueillis pour tisser la trame narrative des Allogènes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !