•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise de la méthamphétamine : l'ORSW ajoute des lits d'urgences

Une passerelle majoritairement en verre qui se connecte au deuxième étage d'un édifice hospitalier

Le Centre des sciences de la santé, hôpital principal de Winnipeg

Photo : Google StreetView

Radio-Canada

Depuis plusieurs mois, la hausse de la consommation de méthamphétamine inquiète les autorités policières et médicales. Le phénomène force l'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) à ajouter des lits d'hôpitaux.

L’ORSW a annoncé avoir ajouté six lits d'hôpitaux dans l'unité de psychiatrie au Centre des sciences de la santé, en raison de l'augmentation du nombre de patients sous l'effet de la méthamphétamine.

L’Office régional de la Santé de Winnipeg espère ainsi pouvoir désengorger les urgences et éviter que des incidents tragiques se produisent.

Cette drogue est un puissant stimulant qui accélère le système nerveux et peut contribuer au déclenchement de psychoses et à d'autres comportements imprévisibles. Elle peut même pousser ses utilisateurs à avoir des pensées suicidaires.

Le personnel des urgences dit voir une augmentation des comportements violents en lien avec la consommation de drogue. Il souhaite une mobilisation plus importante des ressources médicales.

Selon le président du syndicat des ambulanciers, Ryan Woiden, « le crystal meth est la drogue de l’heure à Winnipeg ». Il admet qu'il « en voit à tous les jours ».

Le nombre d’appels augmente chaque jour, selon Ryan Woiden. Étant donné le caractère imprévisible de ce type de cas, les ambulanciers doivent passer plus de temps avec ces patients, ce qui ralentit leur temps de réponse général.

« Les interventions des ambulanciers, ou même des médecins sont plus longues, plus difficiles et parfois dangereuses », explique le médecin Andrew Affleck.

« Ils peuvent être très violents et nous devons les confiner parfois », admet-il, au sujet des personnes aux prises avec la méthamphétamine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Drogues et stupéfiants