•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrat d'Hydro-Québec au Massachusetts : les Innus de Pessamit inquiets

Des pylône électriques sur la Côte-Nord

Des pylônes électriques sur la Côte-Nord

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Le conseil des Innus de Pessamit craint que le contrat décroché par Hydro-Québec pour fournir de l'électricité au Massachusetts ait des conséquences sur son territoire.

Le chef de Pessamit a rencontré les dirigeants d'Hydro-Québec, dont le président-directeur général, Éric Martel, à Montréal à la fin de l'année dernière.

La société d'État a mis en place une table de négociation avec Pessamit pour régler des différends, dont certains perdurent depuis des années. Une autre rencontre entre les deux parties est prévue pour mercredi à Québec.

Le chef de Pessamit, René Simon, a des demandes précises à formuler relativement au nouveau contrat décroché par Hydro-Québec. Il appréhende notamment que le niveau d'eau de la rivière Betsiamites fluctue davantage si la production globale du réseau hydroélectrique est augmentée.

Le chef des Innus de Pessamit, René SimonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef des Innus de Pessamit, René Simon

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

C'est l'approche qu'on essaie de préconiser, de façon à amoindrir toute la détérioration de la rivière Betsiamites, puis essayer de sauver la vie du saumon qui est en cause.

René Simon, chef du conseil des Innus de Pessamit

De son côté, la porte-parole d'Hydro-Québec, Lynn St-Laurent, explique que l'électricité envoyée aux États-Unis proviendra de l'ensemble de son réseau et que le projet n'aura pas de conséquences directes sur la rivière Betsiamites.

Un des grands avantages qu’on a au Québec, c’est d’avoir un vaste réseau. On retrouve 63 centrales et 28 réservoirs. Il n’y a pas une région où une centrale est davantage sollicitée que ce que prévoient les normes d’exploitation de ces centrales-là.

Lynn St-Laurent

Par ailleurs, Hydro-Québec souhaite que les négociations avec les Innus de Pessamit soient fructueuses.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Côte-Nord

Énergie