•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La présidence, « ce n'est pas pour moi », dit Oprah Winfrey

Oprah Winfrey a été la première femme noire à recevoir le prestigieux prix Cecil B. DeMille à la cérémonie des Golden Globes le 7 janvier.

Oprah Winfrey a été la première femme noire à recevoir le prestigieux prix Cecil B. DeMille à la cérémonie des Golden Globes le 7 janvier.

Photo : Associated Press / Jordan Strauss

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Oprah Winfrey n'est pas intéressée à briguer la présidence des États-Unis en 2020. C’est ce qu’a affirmé la populaire animatrice lors d’une entrevue au magazine InStyle.

À noter, cette entrevue a été réalisée trois semaines avant que la populaire animatrice soulève les passions avec un discours bien ficelé lors de la soirée des Golden Globes, le 7 janvier dernier.

Depuis, les appels à ce qu’elle se présente à la présidence se sont multipliés. Si la principale intéressée n’avait pas commenté ces invitations, certaines personnes de son entourage avaient laissé entendre qu’elle pourrait envisager la chose.

« J’ai toujours été très confiante et sûre de moi par rapport à ce que je pourrais ou ne pourrais pas faire, a-t-elle déclaré à la rédactrice en chef d'InStyle, Laura Brown. Ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Je n’ai pas l’ADN pour ça. »

J’ai rencontré quelqu’un l’autre jour qui a dit pouvoir m’aider dans ma campagne. Ce n’est pas pour moi.

Oprah Winfrey

Son amie proche et coanimatrice de CBS This morning, Gayle King, l’appelle et lui envoie régulièrement des textos au sujet d’admirateurs qui veulent savoir à quel moment elle va se lancer en politique, a-t-elle poursuivi.

« Gayle m’envoie ces choses et après, elle va dire : "Je sais, je sais, ce ne serait pas une bonne chose pour toi – ce serait une bonne chose pour tous les autres." », a-t-elle expliqué. « Ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse », a-t-elle soutenu.

Sa « vocation », ce sont les conversations, « explorer les profondeurs des expériences humaines », a-t-elle souligné.

Celle qui a animé pendant 24 ans l’émission de télévision la plus regardée aux États-Unis [The Oprah Winfrey Show] collabore depuis septembre à l’émission 60 minutes, sur les ondes de CBS News.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !