•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégations d'inconduite sexuelle : le chef de l'opposition en N.-É. démissionne

Jamie Baillie.
Jamie Baillie en mai 2017 Photo: La Presse canadienne / Andrew Vaughan
Radio-Canada

Jamie Baillie démissionne de son poste de chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse et quitte son siège à l'Assemblée législative à la suite d'allégations d'inconduite sexuelle.

Un communiqué de presse envoyé aux médias affirme que le Parti progressiste-conservateur a demandé et accepté la démission de Jamie Baillie mercredi matin. Le Parti avait organisé une enquête indépendante après avoir pris connaissance des allégations.

L'enquête conclut que M. Baillie a enfreint la politique de l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse sur le harcèlement en milieu de travail.

Le Parti progressiste-conservateur « ne tolère pas, et ne tolérera pas, le harcèlement sexuel en milieu de travail », indique un communiqué publié mercredi par la formation politique.

M. Baillie a expliqué son départ précipité mercredi, invoquant des « raisons personnelles ». Dans un tweet, l’homme politique écrit que sa priorité est sa famille, et demande que sa vie privée soit respectée.

Jamie Baillie était député de Cumberland-Sud et chef de l’opposition officielle. Il avait été nommé à la tête du Parti progressiste-conservateur le 26 octobre 2010.

Le 1er novembre dernier, cinq mois après la défaite des conservateurs face aux libéraux de Stephen McNeil à l’élection générale de 2017, M. Baillie avait annoncé son départ prochain, lançant une course à la direction.

Karla MacFarlane, députée de Pictou-Ouest, devient cheffe intérimaire du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse et cheffe de l'opposition officielle.

Deux candidats se sont jusqu’ici lancés dans la course à la direction de la formation politique. Il s’agit de Tim Houston, le député de Pictou-Est, et de John Lohr, qui représente la circonscription de Kings-Nord.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale