•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau refuge pour animaux de Rouyn-Noranda est officiellement ouvert

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, procède à l'inauguration du nouveau Refuge La Bonne Étoile pour les animaux de la municipalité.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, procède à l'inauguration du nouveau Refuge La Bonne Étoile pour les animaux de la municipalité.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Corbeil

Radio-Canada

L'équipe du nouveau Refuge pour animaux, La Bonne étoile, a effectué son lancement public, ce matin, à Rouyn-Noranda.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Une cinquantaine de personnes ont assisté à l'événement.

Récemment, cet organisme a été préféré à la SPCA, pour la gestion des animaux domestiques dans cette municipalité. Selon les premières évaluations, la ville investira environ 85 000 dollars, par année, dans ce nouvel organisme.

Une employée du Refuge La Bonne Étoile de Rouyn-Noranda s'occupe des pensionnaires présents.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une employée du Refuge La Bonne Étoile de Rouyn-Noranda s'occupe des pensionnaires présents.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Corbeil

En conférence de presse ce matin, la directrice générale de La Bonne étoile, Anik Henri, a tenté de se faire rassurante sur un des règlements du Refuge qui soulève des questions.

« J'espère qu'aujourd'hui avec la conférence de presse, on a réussi un peu à rassurer la population. Le 72 heures, ce n'est pas vrai qu'on euthanasie les animaux après, ce n'est pas notre politique. Ça veut dire que, si moi je vais capturer un animal errant, le propriétaire à 72 heures pour se manifester, ensuite en appartenant au refuge, on a le droit de le faire adopter », explique-t-elle.

Deux conseillers municipaux siègent au conseil d'administration du Refuge. C'était une condition d'entente souligne la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

« Quand on parlait de priorité, il y a le bien-être des animaux et la saine gestion des fonds publics. C'est aussi considérant les services ajoutés : la stérilisation devient importante, le paiement en ligne, il y a des services qui se sont ajoutés, dont les coûts rattachés ne sont pas tous définis encore », ajoute la mairesse.

Le Refuge est installé dans les mêmes locaux, que l'ancienne SPCA.

L'organisme amorcera, dès la semaine prochaine, un recensement complet des animaux domestiques à Rouyn-Noranda.

Il veillera à ce que les propriétaires d'animaux se procurent leurs médailles annuelles, ce qui servira aussi de moyen de financement pour le refuge.

Abitibi–Témiscamingue

Animaux