•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Volte-face d'un conseil scolaire au sujet d'un spectacle sur l'homosexualité

Trois comédiens, dont deux filles en robes de dentelle, répètent une scène.

Le Thames Valley District School Board a changé d'idée et financera la production.

Photo : CBC/Kristin Falcao

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un conseil scolaire public du sud-ouest de l'Ontario a finalement décidé mardi de verser une subvention de 15 000 $ à une production théâtrale qui aborde la question de l'homosexualité.

La semaine dernière, le conseil scolaire public anglais de Thames Valley avait annoncé qu'il ne financerait pas la production de la comédie musicale Prom Queen, qui raconte l'histoire vécue d'un adolescent ontarien qui a dû se battre pour que son amoureux puisse l'accompagner à son bal de finissant.

Le président du conseil scolaire, Matthew Reid, a reconnu qu'une erreur avait été commise et a présenté ses excuses. « Notre direction avait de bonnes intentions, mais, malheureusement, la décision a été perçue comme de l'homophobie et j'en suis désolé. »

Le président du conseil scolaire Thames Valley, Matthew Reid, en réunionAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président du Thames Valley District School Board, Matthew Reid

Photo : CBC/Paula Duhatschek

Le projet est piloté par le Grand Theatre de London, la plus grande ville de la région. Il permet à des élèves du secondaire de participer à une production théâtrale, sous la supervision de professionnels des arts de la scène.

La décision du conseil scolaire de cesser de financer le projet avait suscité de vives réactions et donné lieu à un élan de générosité. Le Grand Theatre a reçu plus de 55 000 $ pour produire le spectacle de toute façon.

Des lignes directrices

Des milliers d'élèves, dont certains du primaire, assistent généralement au spectacle.

Puisqu'il rétablit son financement, le conseil scolaire de Thames Valley permettra aussi aux élèves d'assister au spectacle, mais à certaines conditions.

Le consentement des parents sera obligatoire. Ceux-ci auront préalablement été informés du sujet de la comédie musicale et du fait que le langage peut être cru.

Le personnel recevra des lignes directrices pour déterminer à quels groupes d'âge la production convient. Du matériel sera aussi produit pour alimenter les discussions dans les classes.

Le conseil scolaire catholique anglais de London a aussi annulé sa subvention de 15 000 $.

Avec les renseignements de Kate Dubinski de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !