•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les films québécois parmi les plus populaires au festival Ciné-7

Un cinéphile entre dans une salle de cinéma
Le comité organisateur du festival Ciné-7 affirme que la vente de billets pour les trois premiers jours du festival sont à la hauteur des attentes. Photo: Radio-Canada / Katy Larouche
Radio-Canada

Les trois premiers jours du festival Ciné-7 comblent les attentes des organisateurs. Les films québécois, notamment ceux tournés sur la Côte-Nord, attirent particulièrement les amateurs du 7e art.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Parmi les 31 films de la programmation, près du tiers proviennent du Québec. Les films Innu Nikamu - Chanter la résistance et Tadoussac ont d'ailleurs été tournés sur la Côte-Nord.

Andréanne Roy, organisatrice de Ciné-7Andréanne Roy, organisatrice de Ciné-7 Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Qui plus est, selon l'organisatrice du festival Andréanne Roy, les films québécois séduisent davantage les cinéphiles que les films internationaux.

Les films Pieds nus dans l'aube, Tadoussac et Les Affamés trônent en haut de la liste selon un bilan provisoire.

Certains films sont très populaires, les gens sont au rendez-vous. C'est toujours plein.

Andréanne Roy, organisatrice de Ciné-7

Pour mousser l'intérêt des cinéphiles, le festival a offert un discussion publique avec Philippe Falardeau, en marge de son film Chuck, de même qu'avec Martin Laroche, le réalisateur du film Tadoussac.

Ce dernier a expliqué que son film, tourné en 15 jours dans la municipalité éponyme, a germé dans son esprit lors de son passage dans la région, il y a quelques années.

L'été, c'est hyper festif et l'hiver, tout est un peu plus endormi. J'ai aimé l'atmosphère que ça donnait et c'est à ce moment-là que l'idée des deux personnages du film est arrivée avec l'histoire un peu plus intimiste.

Martin Laroche, réalisateur du film Tadoussac
Martin Laroche parle devant une foule.Le réalisateur du film Tadoussac, Martin Laroche, était présent dimanche pour discuter de son long métrage avec les cinéphiles. Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Pour expliquer l'engouement des Septiliens envers ce festival de films qui en est à sa 28e année, Adréanne Roy affirme que la programmation ne cesse de se renouveler.

Il y a comme une nouvelle dynamique qui vient de s'installer dans le comité. On a une espèce de nouvel élan, une nouvelle énergie et j'espère que ça va continuer comme ça parce qu'il y a le 30e qui s'en vient.

Andréanne Roy, organisatrice de Ciné-7

Le festival se poursuit jusqu'au 28 janvier.

D'après les informations de Katy Larouche

Côte-Nord

Cinéma