•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marche des femmes : #moiaussi, un message aussi entendu dans l'Ouest

Des manifestantes à Vancouver avec des pancartes

Des milliers de personnes ont manifesté à Vancouver pour faire respecter les droits des femmes. Des mouvements similaires se sont tenus dans d'autres grandes villes d'Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.

Photo : Radio-Canada / Tina Lovgreen

Radio-Canada

Le mouvement de dénonciation des agressions sexuelles #moiaussi s'est aussi invité dans les marches pour les droits des femmes qui avaient lieu samedi dans l'Ouest canadien, comme ailleurs au pays.

Un texte de Samuel Danzon-Chambaud

À Vancouver, où des milliers de personnes ont répondu présents, Mikenna Stevens s'est sentie particulièrement touchée : « Je travaille dans l'industrie cinématographique, a-t-elle confié, #moiaussi a une résonnance toute particulière pour moi. »

Le mouvement de dénonciation était également sur les lèvres d'Alison Poste, une organisatrice de la marche à Edmonton, où un millier de personnes se sont donné rendez-vous.

« Nous voulons aller au-delà du mot-clic », a-t-elle lancé. « Il est temps de se rendre dans sa propre communauté et de faire le travail. »

À plus d'un millier de kilomètres d'Edmonton, à Winnipeg, la cause des femmes autochtones s'est aussi fait entendre.

Basia Sokal, une organisatrice, a porté l'attention sur « les femmes autochtones qui vivent dans le nord et dans les communautés reculées et qui n'ont pas accès à des produits d'hygiène, des services de garde et des soins de santé adéquats ».

Défendre les Autochtones à la marche pour les femmes

Quelques centaines de personnes étaient présentes à Winnipeg. Des milliers d'autres ont défilé à Calgary tandis qu'à Regina et Saskatoon, des centaines de manifestants étaient sur place.

Des rassemblements similaires ont eu lieu en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde. La première marche des femmes a vu le jour l'an dernier, au lendemain de l'investiture de Donald Trump, qui avait tenu des propos sexistes.

Marche des femmes à Saskatoon

Avec les informations de Marie-Lise Mormina, Lise Ouangari et Virginie Dallaire

Colombie-Britannique et Yukon

Égalité des sexes