•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Lac-Mégantic réclament une commission d'enquête publique sur la sécurité ferroviaire

Le procès suit son cours Photo: Radio-Canada / Robert Bellefleur
Radio-Canada

Au lendemain de l'acquittement des trois ex-employés de la défunte compagnie Montreal, Maine & Atlantic (MMA), des citoyens de Lac-Mégantic réclament plus que jamais une commission d'enquête sur les circonstances de la tragédie ferroviaire du 6 juillet 2013.

Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie ont été reconnus non coupables de négligence criminelle ayant causé la mort de 47 personnes après neuf jours de délibération du jury.

La fin du procès est l’occasion pour les Méganticois de relancer l’idée d'une commission d'enquête pour éviter d’autres catastrophes du même genre.

En mai 2015, le conseil municipal de la Ville de Lac-Mégantic avait adopté une résolution demandant au gouvernement du Canada la tenue d’une commission d’enquête publique indépendante sur la tragédie de Lac-Mégantic. Malgré la pression citoyenne, l’ancien gouvernement fédéral de Stephen Harper n'a pas donné suite à cette demande.

C’est la seule façon de faire le tour de tous les éléments qui ont mené à cette catastrophe-là. Ce n’est pas pour le plaisir, c’est dans le but d’en prévenir d’autres ailleurs au Canada.

Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et des organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic

Selon Robert Bellefleur, une commission d’enquête permettrait au gouvernement d'identifier les dangers et d’ajuster la réglementation en conséquence. « Il faut absolument faire une enquête plus vaste pour redonner à Transport Canada son vrai rôle de chien de garde de la sécurité ferroviaire au Canada », ajoute-t-il.

Une voie de contournement réclamée

Les Méganticois ont réclamé sans relâche une voie de contournement dès le lendemain de la tragédie. Les trains continuent pourtant de traverser le centre-ville de la municipalité, ce qui rappelle de mauvais souvenirs aux citoyens. « C'est sûr que je souhaite que la voie de contournement soit là pour les gens de Lac-Mégantic. Ça se doit de se faire », affirme Yvon Rosa, qui était à Lac-Mégantic le 6 juillet 2013.

Le nouveau chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a témoigné son soutien sur Twitter. « Nous allons continuer à nous battre pour que votre communauté obtienne la voie de contournement qu'elle réclame », a-t-il écrit.

D’après les informations de Louis-Philippe Bourdeau

Justice et faits divers