•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès Lac-Mégantic : des réactions de toutes parts

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le verdict de non-culpabilité rendu par le jury vendredi dans le dossier des trois anciens employés de la Montreal, Maine & Atlantic, accusés de négligence criminelle ayant causé la mort de 47 personnes a soulevé bon nombre de réactions des différentes personnes et organisations touchées par la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic. Voici un résumé des citations marquantes entendues au cours de la journée.

Ce long procès a mis en évidence les lacunes de l’industrie ferroviaire et les Teamsters sont d’avis qu’il est maintenant temps pour Transports Canada d’agir de manière décisive pour assurer la sécurité du grand public et des travailleurs.

Une citation de : Syndicat des Teamsters
Le député Berthold donne une entrevue dans les couloirs du parlement.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Luc Berthold, député conservateur de la circonscription de Mégantic-L'Érable

Photo : Radio-Canada

« Je pense que c’est le temps pour les gouvernements de faire un geste concret. D’annoncer qu’elle sera faite la voie de contournement et de mettre des sous dans le prochain budget pour que ça se réalise le plus rapidement possible, parce qu’en ce moment la voie ferrée passe encore dans le coeur de Lac-Mégantic et la courbe qui est là actuellement est encore plus prononcée que celle qui était là à l’époque de la tragédie », a affirmé Luc Berthold, député fédéral de Mégantic-L’Érable.

Pour la Coalition, la cause première de cette tragédie meurtrière relève plutôt d’un manque flagrant de vigilance systémique, émanant de plusieurs grands acteurs issus des secteurs pétroliers, ferroviaires et gouvernementaux.

Une citation de : Robert Bellefleur et la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic
Des gens sont rassemblés sur le parvis de l'église Sainte-Agnès, à Lac-Mégantic, en hommage à Mélissa Roy.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une image prise lors des funérailles de Mélissa Roy, l'une des 47 victimes de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada

Nous sommes très déçus. À part avoir fait un show de boucane, les accusés n’ont rien du tout. C’est de la grosse bullshit.

Une citation de : Réjean et Linda Roy, parents de Mélissa Roy, victime de la tragédie

« Nous avons dénoncé le traitement réservé aux travailleurs aux côtés des Métallos et sommes fiers d’avoir pu contribuer à cette cause importante, notamment afin que les travailleurs ne servent pas de boucs émissaires à la négligence de leur employeur », a précisé Me Marc-Antoine Cloutier, fondateur et président de Juripop.

On est extrêmement heureux pour nos membres et leurs familles, mais je pense que ça va plus loin. Si on les avait reconnus coupables, c’est l’ensemble des travailleurs qui se seraient levés le matin et se seraient demandé ce qui arriverait s’il survenait un accident. On pense que c’est le verdict qu’il devait y avoir, malheureusement, les vrais coupables n’ont pas été jugés encore.

Une citation de : Pierre Arseneault, coordonnateur pour la région de Montréal du Syndicat des Métallos
Ghislain Bolduc, député libéral de MéganticAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ghislain Bolduc

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand

« Pour moi, ces gens-là n’ont pas été en évidence de comportements criminels. Je crois qu’ils travaillaient plutôt dans une organisation déficiente, qui n’avait pas suffisamment de procédures, de contrôles et de formations pour assurer que ces gens-là avaient la formation et le jugement nécessaires pour assurer les tâches qui leur étaient confiées », constate Ghislain Bolduc, député libéral de Lac-Mégantic.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !