•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Messe à Québec : des dizaines de fidèles rendent hommage à Mgr Maurice Couture

Décès de Maurice Couture : « C'était un grand Québécois » – Mgr Lacroix

La mort de l'ancien archevêque Mgr Maurice Couture ébranle la communauté religieuse de Québec. Des dizaines de fidèles lui ont rendu un vibrant hommage lors d'une messe spéciale célébrée vendredi soir, à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

« Je viens ici par considération pour l'homme. Je l'appréciais beaucoup. C'était un humaniste et j'aurais préféré qu'il soit nommé cardinal. Je trouve que ça a été une grande injustice. Je viens lui souhaiter un beau voyage. Qu'il soit traité de la bonne façon, là-haut », a raconté Réjeanne Ross, une fidèle présente à la messe.

Le conseiller municipal Yvon Bussières était de son côté visiblement ému avant d'entrer dans la basilique-cathédrale.

« C'était un père spirituel pour moi. Mgr Couture était un homme avec une âme généreuse. Et puis un bon conseiller spirituel », a-t-il souligné.

Il m'a toujours bien guidé et, même en politique, j'ai suivi ses conseils. Ce soir, je viens ici faire silence et recueillement pour lui.

Yvon Bussières, conseiller municipal
Une messe célébrée en l'honneur de Mgr Maurice Couture, décédé vendredi. Des dizaines de fidèles sur place. Une messe célébrée en l'honneur de Mgr Maurice Couture, décédé vendredi. Photo : Radio-Canada

Un avant-gardiste

Ses proches décrivent pour leur part Mgr Maurice Couture comme un avant-gardiste et un homme près du peuple, qui n'avait pas peur de provoquer des débats.

« C’est un homme qui a été tellement apprécié et qui a fait tellement de bien ici autour de nous, dans notre milieu, dans notre église et dans notre monde », soutient le cardinal Mgr Gérald Cyprien Lacroix.

Il avait une conscience sociale très développée. C’était un grand Québécois, un grand chrétien et un grand humain.

Mgr Gérald Cyprien Lacroix

Il souligne que Mgr Maurice Couture avait l’habitude de donner une voix à ceux qui n’en ont pas. Selon Mgr Lacroix, l’homme d’Église était aussi heureux d’avoir vécu l’époque du pape François, en qui il se retrouvait.

« Les deux avaient cette proximité avec tout le monde, mais de façon spéciale, avec les personnes les plus souffrantes, les plus isolées », note-t-il.

Le directeur adjoint du Patro Roc-Amadour, Daniel Côté, décrit le Mgr Couture comme un « phare » pour les intervenants des Patros. « Il était d’une grande simplicité et très accessible », ajoute-t-il.

« Pour moi, c’est un éternel jeune homme, c’est un passionné de l’aide à l’autre », souligne M. Côté. Selon lui, il incarnait l'une des valeurs importantes des Patros, celle d'accueillir les autres « sans jugement ».

La Ville offre ses condoléances

La Ville de Québec a pour sa part offert ses condoléances à la famille et aux proches de l'ancien archevêque de Québec Mgr Maurice Couture.

Homme profondément engagé dans sa communauté, il faisait l'unanimité et était respecté de tous, il était très sensible aux gens plus vulnérables de la société.

Régis Labeaume, maire de Québec

« Le décès de Mgr Maurice Couture nous attriste profondément, sa vie et sa carrière sont intimement liées à la grande région de Québec, autant par ses fonctions d'archevêque titulaire de Québec d’avril 1990 à décembre 2002 que par la fondation de l'ancien Séminaire Saint-Augustin en 1965 », souligne par voie de communiqué le maire de Québec, Régis Labeaume.

Sur Twitter, le député conservateur à Ottawa pour la circonscription de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, a aussi offert ses sympathies. « Un homme d’une grande générosité et d’une inspirante simplicité », écrit-il.

Le critique

L’animateur de Second regard, Alain Crevier, a croisé Mgr Maurice Couture à de nombreuses reprises durant sa carrière. Il rappelle que le religieux a vécu la Révolution tranquille, une période difficile pour l’Église catholique.

« Il a vécu une époque où l’école devait fabriquer de jeunes catholiques, de bons catholiques, et il a vécu la période de transition où on a dit : "Sorry buddy, c’est terminé, on ne fait plus ça dans les écoles" », explique-t-il.

C’était un homme capable de dire des choses. Il n’avait pas peur du tout des débats et il le suscitait quand c’était nécessaire.

Alain Crevier, animateur de Second regard

Cette période, rappelle Alain Crevier, a été vue par les religieux comme un traumatisme. Pourtant, Mgr Maurice Couture a traversé cette épreuve autrement.

Il se souvient d’avoir assisté à un discours du monseigneur qui a dit : « Cette époque-là est terminée, réveillez-vous! », paraphrase l’animateur.

Il le décrit comme un homme honnête et franc « capable de dire les choses simplement ». Il était l’homme de la transition, croit M. Crevier. Le religieux croyait que « l’Église pouvait relever le défi », ajoute-t-il.

Québec

Société