•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école de Sept-Îles lance un projet en sciences et technologies

La directrice de l'école s'adresse aux médias
L'École du Boisé a lancé un nouveau projet d'apprentissage en sciences et technologies Photo: Radio-Canada

L'École du Boisé à Sept-Îles a dévoilé aujourd'hui un nouveau projet d'apprentissage en sciences et technologies. Les élèves de cinquième et sixième année devront concevoir un véhicule à pédalier qui pourra transporter une dizaine de personnes. Ce vélo-bus, une fois construit, sera utilisé pour raccompagner les élèves de leur maison jusqu'à l'école.

Un texte de Émile Duchesne

Selon la directrice de l'École du Boisé, Sylvie Roussy, la réalisation de ce projet a pour objectif de sortir les élèves de 5e et 6e année du cadre de la salle de classe. L'école veut amener les élèves à se questionner pour qu'ils s'engagent davantage dans leur apprentissage.

Donc ce projet-ci va amener les élèves à faire des tas d'erreurs, se poser des questions, poser des questions aux autres, à orienter sa réflexion pour arriver à trouver une solution, c'est vraiment l'essence du projet.

Sylvie Roussy, directrice de l'École du Boisé
Sylvie Roussy en entrevue dans une salle de classeLa directrice de l'École du Boisé, Sylvie Roussy Photo : Radio-Canada

L'idée a germé au sein d'un comité de parents qui s'appelle le Chantier garçon. C'est un comité composé de pères qui ont senti le besoin de réfléchir à des moyens pour contrer le décrochage scolaire.

La direction et le comité de pères espèrent que le projet de construction d'un vélo-bus va contribuer à la persévérance scolaire chez les garçons.

Puisqu'on sait que les garçons sont les principaux décrocheurs à l'école secondaire, on s'est fait une mission de travailler en ce sens-là avec le Chantier garçon.

Sylvie Roussy, directrice de l'École du Boisé
Croquis d'un vélo-busCroquis d'un élève Photo : Radio-Canada

L'École du Boisé a ratissé large et est allée chercher plusieurs partenariats auprès d'entreprises et d'institutions de Sept-Îles.

Si d'autres partenariats sont à venir, on sait déjà que l'Aluminerie Alouette va fournir les matières premières et que les étudiants du centre de formation professionnelle A.-W. Gagné vont s'occuper de l'assemblage du vélo-bus.

Pour la conception des plans, l'école est allée chercher l'implication de l'entreprise Métal 7. L'école compte également sur le support du Réseau Technoscience et d'Hydro-Québec.

La directrice de l'École du Boisé, Sylvie Roussy, présente le projet aux partenaires et aux médiasLa directrice de l'École du Boisé, Sylvie Roussy, présente le projet aux partenaires et aux médias Photo : Radio-Canada

Tout au long du processus, les élèves de l'École du Boisé pourront donc observer les différentes étapes du projet afin de comprendre la chaine de production d'un objet technique.

C'est un très bel exemple de partenariat, la collectivité au service de la collectivité.

Sylvie Roussy, directrice de l'École du Boisé

« Pour moi, ce que j'ai observé ce matin, c'est des gens qui allaient tous dans la même direction et ça sort de l'école. C'est la préoccupation de parents qui a fait en sorte que l'école est devenue un vecteur de partenariats », ajoute la directrice.

Selon les échéanciers, le projet devrait se terminer en juin 2019.

Éducation

Société