•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bruce McArthur accusé des meurtres prémédités d'Andrew Kinsman et de Selim Esen

Le dessin de cour d'un homme dans le box des accusés.
Bruce McArthur, 66 ans, est accusé d'avoir tué Andrew Kinsman et Selim Esen. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Bruce McArthur a comparu en cour à Toronto ce matin pour être formellement accusé des meurtres d'Andrew Kinsman et Selim Esen.

L'homme de 66 ans s'est brièvement présenté devant un juge. Il n'a pas présenté de plaidoyer. Il restera en détention jusqu'à sa prochaine comparution le 14 février.

Bruce McArthur, un paysagiste qui habite le quartier Thorncliffe Park, fait face à deux accusations de meurtre prémédité.

Des remerciements

Lors d'une conférence de presse vendredi après-midi, les soeurs d'Andrew Kinsman ont remercié les membres de la communauté, les amis et même les purs étrangers qui ont participé aux recherches pour retrouver leur frère.

Patricia Coles et Karen Kinsman en conférence de presseLes soeurs d'Andrew Kinsman, Patricia et Karen, sont satisfaites du travail des policiers. Photo : Radio-Canada

Karen Coles a expliqué que depuis sa disparition en juin, la famille a vécu entre espoir et désespoir, ne sachant pas ce qui lui était arrivé. « Ce n'est pas la conclusion que nous aurions souhaitée, dit-elle. Mais nous ne sommes plus en train de nous demander s'il est blessé quelque part ou si quelqu'un lui fait du mal. Au moins maintenant, nous savons. »

En réponse aux questions des journalistes, Patricia Kinsman a raconté qu'elle avait été surprise que les policiers parviennent à arrêter un suspect en si peu de temps. La famille est satisfaite du travail des policiers et remercie également les médias qui ont continué de parler de la disparition de leur frère pendant des mois.

Karen Coles souhaite qu'on se souvienne qu'Andrew était « un homme bon, bienveillant, travaillant et généreux ».

Des recherches à plusieurs endroits

Jeudi, les policiers ont dit penser qu'Andrew Kinsman et Selim Esen sont morts, mais leurs corps n'ont toujours pas été retrouvés.

Ils ont fouillé l'appartement de Bruce McArthur, dans le nord-est de Toronto, de même qu'une maison dans l'est de la ville.

Ils ont aussi fait des recherches dans le secteur rural de Moira, au nord de Belleville, dans une propriété qui a récemment été habitée par Bruce McArthur, selon des voisins.

une maison blanche en hiver. une voiture de police est stationnée à l'avant.Au lendemain de l'arrestation de Bruce McArthur, une voiture de police était toujours stationnée devant une résidence à Madoc où des perquisitions en lien avec l'enquête avaient été faites la veille. Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Selim Esen manque à l'appel depuis le mois d'avril alors qu'Andrew Kinsman a été vu pour la dernière fois en juin dernier.

Quatre autres propriétés qui ont un lien quelconque avec l'accusé ont aussi été fouillées par les policiers.

Les policiers affirment que Bruce McArthur et M. Kinsman avaient eu des relations sexuelles. Selon leur enquête, l'accusé ainsi que les deux victimes utilisaient régulièrement des applications pour rencontrer des hommes en ligne. On ne sait pas pour autant comment les hommes se seraient rencontrés.

Photos en mosaïque de Selim Esen et d'Andrew Kinsman.Les deux hommes disparus : Selim Esen (à g.) et Andrew Kinsman. Photo : Police de Toronto

Un tueur en série?

Par ailleurs, les enquêteurs croient qu'il pourrait y avoir d'autres victimes. Ils n'ont pas déterminé s'il y avait un lien entre les meurtres d'Andrew Kinsman et Selim Esen et la disparition en 2012 de trois autres hommes qui fréquentaient le quartier gai.

La communauté gaie craignait qu'un tueur en série soit responsable de ces disparitions.

À la sortie de la cour, des connaissances d'Andrew Kinsman qui ont assisté à la comparution de Bruce McArthur se sont dites soulagées. John Allan et Alphonso King ont cependant critiqué la police pour avoir mis trop de temps avant de faire avancer le dossier.

Toronto

Justice et faits divers