•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bison échappé de son enclos provoque la frénésie à Lorette

Un bison au milieu d'un champ à Lorette.

Un bison s'est échappé de l'enclos de cette ferme juste à l'extérieur de Lorette. Il a été surnommé Freddy, mais personne ne sait vraiment quelle bête s'est échappée de la ferme parce qu'elles se ressemblent toutes.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Lorette, au Manitoba, un bison échappé de son enclos alimente les discussions dans le village. L'animal est devenu une vedette au point qu'on lui a donné un nom et qu'il se retrouve imprimé sur des chandails.

La frénésie a commencé il y a un mois lorsqu'un groupe Facebook a commencé à publier un rapport quotidien à propos d'un bison. La bête s'est échappée de son enclos dans une ferme située le long de l'autoroute 405, entre les communautés de Lorette et d'Île-des-Chênes.

Les habitants ont alors régulièrement publié des mises à jour de la situation du bison. Ce qui n'était au départ qu'une blague a pris une tout autre ampleur lorsque Kevin Patton a décidé d'aller plus loin en baptisant le fuyard Freddy. Depuis, le nom lui est resté.

« C'est un rebelle depuis le début », glisse Kevin Patton, 31 ans, qui habite à Lorette.

« Nous n'avons pas de mascotte pour le village ni rien de tout ça, alors c'est peut-être le début de quelque chose. »

Depuis, tout le monde dans le village s'est pris de passion pour cette histoire et publie photos et vidéos au gré des apparitions du bison dans les environs.

« Freddy est de sortie, il est juste à l'extérieur de son champ sur le chemin qui longe la rivière », décrit une publication Facebook accompagnée de photos du bison. Sur une autre publication, on peut lire « Freddy le mauvais » avec une photo de l'animal dans un champ.

Il reste que personne ne peut dire avec certitude qu'il s'agit bien du même animal sur les photos, car rien ne ressemble plus à un bison qu'un autre bison.

Des bisons brouttent dans un champ enneigé l'hiver.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'un de ces bisons est Freddy.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

« Les gens s'amusent beaucoup avec ça », observe Liana Boily, la propriétaire du magasin de fleurs Blooms n Balloons, à Lorette.

Mais qui est Freddy exactement?

« Il ressemble à un bison. Je ne veux pas être vexante, mais ils se ressemblent tous. Donc, il est difficile de vraiment les décrire », souligne Liana Boily.

Freeda, si c'est une fille

Ceux qui disent avoir aperçu l'animal de loin estiment qu'il s'agit d'un mâle, mais certains contestent cette éventualité.

« Le prénom de Freeda a commencé à faire son apparition pour le cas où on aurait affaire à une femelle », ajoute Liana Boily.

« Et puis, bien sûr, les gens spéculent sur ce que peut bien faire le bison dans son temps libre. Certains ont avancé l'idée de le filmer quotidiennement avec une caméra. »

Liana Boily souhaite toutefois met en garde les touristes qui auraient eu vent de l'histoire et essaieraient de s'approcher du bison pour faire une photo.

« Avant tout, les gens doivent se rappeler que Freddy n'est pas un animal domestique; c'est un animal imposant et qui peut être dangereux », rappelle-t-elle.

Elle souligne que la frénésie autour de Freddy a même atteint les nouveaux résidents de Lorette, une communauté de près de 3000 personnes.

Dawna Massey possède le Dawson Trail Motor Inn où les gens du coin viennent bavarder et boire un café. « Tout le monde pense que c'est hilarant. Ça fait parler des gens qui ne parleraient pas sinon », estime-t-elle.

Dawna Massey est la propriétaire du Dawson Trail Motor Inn, elle sourit. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dawna Massey est la propriétaire du Dawson Trail Motor Inn, où les gens du village vont prendre un café. C'est elle qui a eu l'idée d'en faire des chandailles.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

L'histoire de Freddy a pris une telle ampleur que Dawna Massey s'est tournée vers Gary Hill, le propriétaire d'une entreprise qui fabrique des vêtements. Désormais, la compagnie fabrique des chandails sur lesquels est inscrit « Run Freddy Run » afin de prélever des fonds pour financer une nouvelle salle communautaire.

Les premiers exemplaires ont trouvé preneurs très vite, et il y a eu des demandes pour une version du vêtement en français.

La dernière observation publique du bison à l'extérieur de son enclos remonte à mercredi, quand il a été pris en photo à environ deux minutes de route de l'artère principale de la ville près de la ferme où est situé son enclos.

Le propriétaire du bison a refusé une demande d'entrevue, mais a déclaré que le bison semble s'échapper à travers une clôture électrique qui ne fonctionne pas correctement.

Avec des informations d'Austin Grabish, CBC Manitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !