•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cinq finalistes pour le prix collégial du cinéma québécois sont dévoilés

Un homme de dos, debout devant sa fenêtre et un rideau qui vole au vent

Le problème d'infiltration, de Robert Morin

Photo : K-Films Amérique Inc.

Radio-Canada

Les films qui passeront sous la loupe de centaines d'étudiants à l'occasion du 7e prix collégial du cinéma québécois ont été annoncés jeudi.

Les critiques en herbe devront échanger leur point de vue et voter pour leur favori entre La résurrection d’Hassan, de Carlo Guillermo Proto, Le problème d’infiltration, de Robert Morin, Les Affamés, de Robin Aubert, Mes nuits feront écho, de Sophie Goyette et Tadoussac de Martin Laroche. Certains pourront même poser leurs questions aux cinéastes le 23 février durant les Rendez-vous Québec Cinéma.

« Depuis la création de cet événement, les cégépiens découvrent les films d’ici, en débattent et s’expriment sur notre cinéma, dit la réalisatrice Micheline Lanctôt qui marraine l’événement. C’est stimulant pour nos jeunes et excitant pour nos cinéastes ».

Deux actrices qui jouent le rôle de zombiesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une scène du film « Les affamés » du réalisateur Robin Aubert

Photo : Courtoisie du TIFF

Chacun des 53 cégeps participants enverra à Québec un représentant pour choisir le film lauréat les 23 et 24 mars.

Les finalistes ont été choisis par des spécialistes du cinéma comme la directrice de Cinéma Québec Ségolène Roederer, le directeur du cinéma Le Clap Robin Plamondon, le chroniqueur cinéma Jason Béliveau ainsi que les critiques Manon Dumais et Daniel Racine.

L'an dernier, les étudiants ont récompensé le documentaire Manoir de Martin Fournier et Pier-Luc Latulippe.

Cinéma

Arts