•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bête creuse : une délirante saga gaspésienne

La suggestion lecture d'Anne-Josée Cameron

Photo : Radio-Canada / Sébastien Vachon

Radio-Canada

On nage en plein délire avec La bête creuse, un roman gaspésien qui se déroule sur plusieurs générations. Passionnant et déroutant, le roman de Christophe Bernard fait immanquablement penser à l'univers de Fred Pellerin. Un univers branché sur le 10 000 volts !

Synopsis:

Victor Bradley et Monti Bouge se détestent depuis l'enfance. Cette haine se déploiera sur plusieurs générations alors que le petit-fils de Monti, François, tente de comprendre la malédiction familiale.

L'auteur:

L'écrivain Christophe Bernard. La photo est en noir et blanc. Le jeune homme semble sérieux, presque antipathique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'écrivain Christophe Bernard

Photo : Kelly Jacob

Christophe Bernard est traducteur. Il a notamment traduit les livres de Jacob Wren et Pasha Malla pour le Quartanier. En 2016, il a été finaliste aux Prix du Gouverneur général pour la traduction du roman de Yann Martel, Les hautes montagne du Portugal ( Éditions XYZ). Originaire de Gaspésie, il vit depuis 2009 au Vermont. La bête creuse est son premier roman.

On aime:

  • La langue qui rappelle la densité de James Joyce
  • La scène de la partie de hockey, une vraie scène d'anthologie
  • L'aspect chaotique du récit qui est en fait savamment orchestré

Vous aimerez aussi :

  • Remède pour la faim, Deni Ellis Béchard, Alto
  • Mémoires d'outre-tonneau, Victor-Lévy Beaulieu, Éditions du Boréal

Québec

Livres