•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les deux chambres de commerce du Témiscamingue unies pour stimuler l'achat local

Martin Gaudet, coordonnateur de la Chambre de commerce Temis-Accord et Marie-Pierre Valiquette, coordonnatrice de la Chambre de commerce Temiscaming-Kipawa.

Martin Gaudet, coordonnateur de la Chambre de commerce Temis-Accord et Marie-Pierre Valiquette, coordonnatrice de la Chambre de commerce Temiscaming-Kipawa.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Chambre de commerce Témis-Accord et celle de Temiscaming-Kipawa lancent un programme d'achat local. L'initiative a été présentée mercredi dans les locaux de la MRC de Témiscamingue.

Avec les informations de Tanya Neveu

Il s'agit d'une plate-forme virtuelle et interactive dans laquelle les commerçants peuvent offrir des ristournes à leur clientèle. Les membres des deux chambres de commerce pourront adhérer à ce programme gratuitement pour une période d'un an.

Cet outil technologique sera présenté aux entrepreneurs du Témiscamingue le 6 février prochain.

Le coordonnateur de la Chambre de commerce Témis-Accord, Martin Gaudet, souhaite attirer 50 entreprises.

Le programme va permettre aux commerçants de développer le réflexe de se demander auprès de qui ils veulent faire de la publicité, pourquoi et est-ce qu'il y a un segment démographique qui ne va pas chez lui. Avec cet outil-là, il sera capable de le faire.

Martin Gaudet

5 000 cartes de fidélisation seront mises à la disposition de la clientèle, sous forme de cartes ou d'application pour téléphone intelligent.

Les Caisses Desjardins du Témiscamingue et la MRC financent ce projet pilote à la hauteur de 15 000 dollars.

La préfète, Claire Bolduc, croit que cette initiative va stimuler l'achat local.

« C'est aussi une façon de rappeler aux gens que chaque fois qu'on dépense un dollar dans notre milieu, l'effet multiplicateur est de 3 à 8 fois plus grand que le dollar investi. On vient de faire tourner notre économie. Donc c'est ça l'importance d'un achat local. Comme cette carte-là, ce n'est pas une carte de point, mais bien une carte d'argent, c'est une carte qui crée des liens et qui génère de la fierté dans notre milieu », se réjouit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !