•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voleurs de cuivre mettent leur vie en danger dans les sous-stations électriques

Une sous-station d'électricité
Des malfaiteurs ont volé du cuivre dans quatre sous-stations électriques dans la région de Windsor, en Nouvelle-Écosse, du 1er au 12 janvier (archives). Photo: Radio-Canada / Anne-Marie Provost
Radio-Canada

Les malfaiteurs qui entrent par effraction dans ses sous-stations électriques afin de voler du cuivre courent le danger d'être électrocutés, rappellent les policiers à la suite d'une série d'incidents récents.

La Gendarmerie royale du Canada enquête sur quatre vols de cuivre commis depuis le 1er janvier dans des sous-stations de l’entreprise Nova Scotia Power, en Nouvelle-Écosse.

Dans chaque cas, explique le corps policier, les malfaiteurs ont coupé le cadenas pour entrer dans une sous-station où ils ont sectionné des fils électriques.

L’accès à ce genre d’installation est interdit au public pour des raisons de sécurité parce qu’elles contiennent de l’équipement à haute tension, souligne la GRC.

« Toute personne qui s'introduit sur ces lieux court le risque de blessures graves et pourrait occasionner des dommages importants à l'équipement », affirme la GRC.

La GRC demande à toute personne qui aurait de l’information sur ces vols ou sur la vente des fils volés de communiquer avec elle, au 902 798-2207, ou avec le service anonyme Échec au crime, au 1 800 222-8477.

Nouvelle-Écosse

Justice et faits divers