•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sommet du G7 : Trudeau compte sur « l’accueil légendaire » des Charlevoisiens

Justin Trudeau
Justin Trudeau était de passage à La Malbaie, mercredi soir. Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Radio-Canada

De passage dans Charlevoix mercredi, Justin Trudeau a mis la table à moins de cinq mois du sommet du G7. « La plus grande richesse de Charlevoix, ce sont ceux qui y vivent. C'est justement pourquoi nous l'avons choisie », a déclaré le premier ministre.

Un texte de Charles D'Amboise et Cathy Senay

Invité d’honneur du Gala de la Chambre de commerce de la région, Justin Trudeau a souligné que Charlevoix représentait bien le message que le Canada souhaite envoyer « au reste du monde », soit « qu’il est non seulement possible, mais nécessaire de trouver un équilibre entre la croissance de l’économie et la protection de notre environnement », a-t-il expliqué devant près de 500 invités.

Le premier ministre souhaite que Charlevoix profite de la visibilité qu’offrira le G7 sur la scène mondiale.

Le G7 sera pour nous l'occasion d’avoir des discussions franches et ouvertes en vue de bâtir un monde plus vert, plus égal et plus prospère.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Pour le maire de La Malbaie, Michel Couturier, la communauté doit « continuer à réfléchir » aux moyens de se démarquer pour mieux vendre la région au reste de la planète.

« Ce serait triste d’avoir une si belle visibilité, d’être le centre du monde et qu’après, tout le monde reparte et qu’on n’ait rien fait et qu’on se soit assis là-dessus », a-t-il mentionné.

Sécurité

D’ici juin, les mesures de sécurité et les préoccupations de la communauté doivent demeurer une priorité, a insisté M. Trudeau.

« Nous devons prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des lieux, des dirigeants et surtout, des citoyens », a-t-il affirmé.

D’ailleurs, la construction de la clôture qui doit s'étendre sur 3,7 km.autour du Manoir Richelieu progresse. Selon ce qu'on a pu apprendre, environ 1,2 km de l’enceinte a déjà été construit. Le Groupe intégré de la sécurité du G7 n'a pas été en mesure confirmer ces informations pour des raisons de sécurité.

La clôture est évaluée à 4 millions de dollars. Les travaux pour sa mise en place ont commencé en novembre et devraient se poursuivre jusqu'à la fin avril.

Une clôture en vue du Sommet du G7La clôture entourant le Manoir Richelieu en vue du Sommet du G7 Photo : Radio-Canada / Cathy Senay

Le gouvernement Trudeau a également annoncé cette semaine un investissement de 15 millions de dollars pour la construction de 13 tours de télécommunications dans Charlevoix en vue de l'événement.

Mathieu Simard est président du Groupe Habitat Consultants, une compagnie de conception et de construction basée à Baie-Saint-Paul. Il croit que cet héritage va combler un grand besoin pour la région. « Pour pouvoir se développer économiquement dans les entreprises, si on n'a pas Internet à la vitesse « grand V », on n'est pas compétitifs. On n'est pas capables d'être là, de faire de la vente en ligne. »

Gérald Maltais, le maire de Petite-Rivière-Saint-François, examine cette même annonce, mais avec un certain scepticisme. « Avec l'étendue du territoire, est-ce que la facture sera la même? » Ainsi, M. Maltais se demande si une fois le Sommet du G7 terminé, la population pourra se permettre de conserver ces services.

Jeudi, Justin Trudeau doit se rendre à Québec pour rencontrer le maire Régis Labeaume et répondre aux questions du public à l’école secondaire De Rochebelle.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de sa tournée de plusieurs villes à travers le pays.

Québec

Économie