•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un drone à l'assaut des cultures canadiennes

Un drone quitte le sol.

Un drone quitte le sol.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À l'aube du dévoilement d'une nouvelle réglementation d'Ottawa concernant l'utilisation des drones, une invention manitobaine attire le regard de bien des agriculteurs du pays.

L’entreprise Roga Drone est la première au Canada à avoir obtenu l’autorisation de Transport Canada pour faire voler son invention : un drone qui permet de répandre des produits chimiques dans les champs.

« Certains veulent acheter le produit tout de suite, mais on leur dit d'être un peu patients. Nous avons encore beaucoup de tests à faire cette année », explique Don Campbell, propriétaire de Roga Drone.

Un drone peut survoler de 200 à 500 hectares par jour, mais l'entreprise se veut prudente et souhaite assurer qu'il n'y aura aucun problème avec le type de produit déversé.

Il est tout de même possible de commander ces drones, mais le temps d'attente avant livraison est de quatre mois.

Et c'est sans compter la formation requise.

Le nombre de demandes pour cet entraînement est en constante augmentation, affirme Matthew Johnson, président-directeur général de l’entreprise winnipégoise M3 Aerial Productions.

« Nous avons formé 162 pilotes de drone depuis novembre 2016, partout au Canada », dit M. Johnson. Parmi ceux-ci, 115 étaient du Manitoba, dont de nombreux fermiers.

Manitoba

Agro-industrie