•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes acrobates du Cirque Éloize marquent l’histoire de l’Arabie Saoudite

Les acrobates du Cirque Éloize portaient des tenues spécifiques pour les représentations de <i>Cirkopolis</i> en Arabie Saoudite.

Les acrobates du Cirque Éloize portaient des tenues spécifiques pour les représentations de Cirkopolis en Arabie Saoudite.

Photo : Cirque Éloize

Radio-Canada

Pour ses premières représentations du spectacle Cirkopolis en Arabie Saoudite, le cirque Éloize a créé l'événement dans le pays du Moyen-Orient, voilà quelques jours. Pour la première fois, des femmes acrobates se sont produites sur scène.

Le public de Dammam, qui a assisté au spectacle, était composé d’hommes et de femmes, précise le communiqué du Cirque Éloize.

Toutefois, un représentant de l'institution montréalaise nous a confirmé que la troupe avait dû modifier certains éléments du spectacle en raison du conservatisme religieux qui fait loi dans le pays. Un numéro où une contorsionniste était portée par des hommes a ainsi été laissé au placard. Il ne fallait pas que les représentants des deux sexes se touchent.

Par ailleurs, les vêtements des femmes étaient plus longs et plus amples qu'à l'accoutumée, pour ne pas montrer leur peau. C'est la première fois que le Cirque Éloize a dû répondre à de telles demandes.

Des acrobates du Cirque Éloize dans les coulisses, en Arabie Saoudite.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des acrobates du Cirque Éloize dans les coulisses, en Arabie Saoudite.

Photo : Cirque Éloize

L’institution montréalaise a publié une vidéo de l’une des trois représentations qui ont eu lieu la semaine dernière. On peut y entendre l’enthousiasme du public alors que les acrobates exécutent l’une de leurs performances, puis saluent les spectateurs.

Cette avancée a eu lieu alors que l’Arabie Saoudite, l’un des pays les plus hostiles aux droits des femmes, semble connaître une évolution progressiste sous la pression du prince hériter Mohammed ben Salmane. Ainsi, ces derniers mois, les portes des stades ont été ouvertes aux femmes, qui ont également été autorisées à prendre le volant.

Après Dammam, le Cirque Éloize est attendu à Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite, où Cirkopolis doit être présenté de jeudi à samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Arts de la scène

Arts