•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employeurs veulent interdire le cannabis sur les lieux de travail

Une personne barbue porte un joint à sa bouche.
Les employeurs veulent une interdiction et des sanctions inscrites dans la loi. Photo: iStock

Des entrepreneurs et des commerçants demandent que la consommation de cannabis soit interdite sur les lieux de travail.

Intervenant devant la Commission parlementaire de la santé et des services sociaux, où se déroulent les consultations sur le projet de loi 157, les employeurs craignent que la légalisation prochaine du cannabis au Canada n'encourage les employés à en consommer.

La Fédération des chambres de commerce du Québec veut faire passer un message « très fort ».

Ce n'est pas parce que c'est légal que vous avez le droit, avant d'aller travailler le matin, de consommer. Il y a des conséquences à cela.

Stéphane Forget, PDG, Fédération des chambres de commerce du Québec

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) se dit préoccupée par les répercussions de la légalisation sur la productivité, la santé et la sécurité. Elle veut une interdiction et des sanctions inscrites dans la loi.

J'irais avec des sanctions qui sont importantes parce qu'on parle de la sécurité non seulement des travailleurs qui consommeraient ces substances-là, mais de celle des autres aussi.

Martine Hébert, porte-parole de la FCEI

Cela posera toutefois des défis en matière de dépistage et de preuve, constate la ministre responsable, Lucie Charlebois.

À mon sens, on n'a pas encore les outils nécessaires pour permettre le dépistage et faire des sanctions sur du subjectif. Je suis mal à l'aise un petit peu.

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Santé publique

Les petites et moyennes entreprises, qui ne sont pas souvent équipées d'un service de ressources humaines, réclament aussi des outils, des modèles de politiques et des lettres types pour savoir comment gérer ce problème qui s'annonce complexe.

D'après le reportage de Myriam Fimbry

Relations de travail

Société