•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de personnel à la Commission scolaire de l'Estuaire : situation de crise

Dans une classe de la Commission scolaire de l'Estuaire sur la Côte-Nord.

Dans une classe de la Commission scolaire de l'Estuaire sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Même si le gouvernement du Québec a promis 1 500 embauches dans le système d'éducation à l'automne 2017, à la Commission scolaire de l'Estuaire, la pénurie de main-d'œuvre est devenue une véritable crise, selon la direction et le Syndicat de l'enseignement de la Haute-Côte-Nord.

La pénurie se fait sentir autant parmi les enseignants que parmi les professionnels de l'éducation et le personnel de soutien.

Le président du syndicat, Rémi Thériault, constate que les conséquences de la pénurie se sont aggravées entre le printemps 2017 et la rentrée scolaire, quelques mois plus tard.

Présentement, on est sur la Côte-Nord avec une crise, une pénurie d'enseignants qui est quand même énorme.

Rémi Thériault, président du Syndicat de l'enseignement de la Haute-Côte-Nord

Rémi Thériault indique que la Commission scolaire doit parfois déléguer des charges complètes d’enseignement à des stagiaires qui n’ont pas encore obtenu leur diplôme.

De son côté, le directeur de la polyvalente des Baies à Baie-Comeau, Ken Bouchard, explique que ce n'est pourtant pas l'argent qui manque. « J'ai quelques milliers de dollars qui dorment là et que je ne serai peut-être pas en mesure de dépenser parce que je n'ai pas engagé », affirme-t-il.

Ken Bouchard est le directeur de la polyvalente Des Baies à Baie-Comeau

Ken Bouchard, directeur de la polyvalente Des Baies à Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Ken Bouchard déplore notamment le fait que le ministère ne lui permette pas de dépenser l’argent en fonction des besoins des établissements scolaires.

Si c'est l'argent pour engager des ressources professionnelles, je ne peux pas engager du personnel de soutien ou des professeurs.

Ken Bouchard, directeur de la polyvalente des Baies

Quant à lui, le directeur des ressources humaines de la Commission scolaire de l’Estuaire, Karl Duguay, admet que les postes disponibles n’assurent pas des semaines de travail complètes. Il croit que le gouvernement aurait dû évaluer la capacité de la commission scolaire à recruter du personnel avant d’octroyer ces fonds.

La Commission scolaire de l’Estuaire aurait besoin d'au moins un orthophoniste, au moins deux orthopédagogues et un psychologue, selon Karl Duguay. Les besoins en suppléance sont aussi importants.

D'après les informations d'Olivier Roy-Martin

Côte-Nord

Éducation