•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ligne à haute tension : Saint-Adolphe-d'Howard échoue à faire suspendre le déboisement

Une pelle mécanique travaille au déboisement d'un terrain forestier un peu enneigé.
Hydro-Québec reprendra mercredi le déboisement du tracé où seront installés ses pylônes. Photo: Georges Jardon
La Presse canadienne

La Cour supérieure du Québec a rejeté la demande d'injonction de la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard visant à faire suspendre les travaux de déboisement dans le cadre du projet de ligne à haute tension Grand-Brûlé – Dérivation Saint-Sauveur.

Saint-Adolphe-d'Howard voulait aussi obtenir une audition sur les éléments de fond de la requête.

Dans sa décision, la juge Christine Baudouin a affirmé que la municipalité n'avait pas réussi à démontrer les critères pour l'injonction d'une « mesure exceptionnelle et urgente ».

Le maire Claude Charbonneau a indiqué, lundi, par communiqué, « prendre acte du jugement et prendre le temps de réfléchir à la suite des choses ».

Les citoyens de Saint-Adolphe-d'Howard se sont mobilisés contre le projet d’Hydro-Québec Les citoyens de Saint-Adolphe-d'Howard se sont mobilisés contre le projet d’Hydro-Québec Photo : Radio-Canada / Fannie Bussières McNicoll

Les travaux doivent reprendre mercredi

Une porte-parole d'Hydro-Québec, Geneviève Chouinard, affirme qu'en vertu de cette décision de la Cour supérieure, les travaux de déboisement sur le territoire de Saint-Adolphe-d'Howard devraient reprendre dès mercredi.

Durant les procédures, Hydro-Québec avait accepté de suspendre ces travaux dans le secteur en litige.

Hydro-Québec souhaite collaborer avec la municipalité

Mme Chouinard dit qu'Hydro-Québec comprend la déception des autorités municipales de Saint-Adolphe-d'Howard et que la société d'État souhaite collaborer avec elles.

La municipalité demandait à la cour d'annuler la décision d'Hydro-Québec de procéder à la construction de la ligne, qualifiant cette décision de « déraisonnable, car préjudiciable, capricieuse et discriminatoire ».

Elle demandait également l'annulation de la décision du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques d'avoir émis des certificats d'autorisation à Hydro-Québec.

La municipalité soutenait que les autorités avaient omis de considérer une solution de rechange d'enfouissement partiel de la ligne à haute tension.

Saint-Adolphe-d'Howard insiste sur le fait que l'économie de la municipalité repose sur le tourisme et la villégiature, ajoutant que « les paysages exceptionnels et les 85 lacs de la municipalité sont à la base de cette économie ».

La ligne de 120 kilovolts qui passera par Saint-Adolphe-d'Howard doit répondre à la demande plus élevée en électricité de la région des Laurentides, selon Hydro-Québec.

Grand Montréal

Énergie