•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La députée Nicole Léger ne sollicitera pas de nouveau mandat

Nicole Léger, députée péquiste de Pointe-aux-Trembles

Nicole Léger, députée péquiste de Pointe-aux-Trembles

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Tout indique que la députée Nicole Léger, du Parti québécois, ne sera pas candidate aux prochaines élections provinciales. Elle fera le point sur son avenir lors d'une conférence de presse, mardi.

La députée de Pointe-aux-Trembles est porte-parole de l'opposition officielle en matière de Conseil du Trésor et d'accès à l'information. Elle est aussi vice-présidente de la Commission de l’aménagement du territoire depuis le 8 décembre dernier.

Nicole Léger a dû affronter un cancer à l'automne 2015. Elle est revenue à l'Assemblée nationale quelques mois plus tard.

Elle a été élue une première fois dans Pointe-aux-Trembles lors d'une élection partielle, le 9 décembre 1996, et représente cette circonscription de l'est de Montréal depuis ce temps, excepté en 2006-2007 alors que c'était André Boisclair qui occupait le poste.

Mme Léger a notamment agi comme ministre déléguée à la Famille et à l'Enfance au sein du gouvernement de Lucien Bouchard, de 1998 à 2001, puis comme ministre déléguée à la Lutte contre la pauvreté et l'exclusion dans le gouvernement de Bernard Landry, de 2001 à 2003. En 2012, Pauline Marois l'a nommée ministre de la Famille, poste qu'elle a occupé jusqu'en 2014.

La députée péquiste a remporté sa dernière élection dans Pointe-aux-Trembles par plus de 5000 voix, avec plus de 43 % des suffrages, loin devant les autres principaux partis.



Politique provinciale

Politique