•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Payer vos impôts fonciers en bitcoins à Toronto?

Un bitcoinn posé sur un micro processeur.

Le bitcoin a suscité l'envie des investisseurs et des spéculateurs.

Photo : Getty Images / Paul Paladin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Toronto devrait permettre à ses habitants de régler leurs factures d'impôt foncier ainsi que d'aqueduc et d'égout grâce à des cryptomonnaies ou monnaies numériques comme le bitcoin, selon le conseiller municipal Norm Kelly.

« Des centaines de compagnies un peu partout dans le monde acceptent les paiements en cryptomonnaie depuis bien longtemps », souligne-t-il.

Selon le conseiller Kelly, les Torontois devraient aussi pouvoir payer la taxe municipale d’achat de leur propriété et leurs contraventions pour stationnement interdit en bitcoins.

Le conseil municipal doit débattre de sa motion le 31 janvier.

Marché spéculatif

De son côté, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a mis le public en garde récemment contre les grandes fluctuations des cryptomonnaies, la question l'inquiétant tellement que ça le « prive de sommeil » la nuit.

Il a toutefois reconnu que ce type de monnaie gagnait en popularité, ce qui force la Banque à évaluer la possibilité de mettre en place son propre système de monnaie virtuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !