•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des caribous menacés déménagés par hélicoptères

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario a transporté par hélicoptère samedi 4 caribous vers Slates Islands.

Un caribou de l'île Michipicoten vient d'être héliporté à Slate Islands dans l'espoir de le sauver de la menace des loups.

Photo : ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Radio-Canada

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario tente actuellement de relocaliser un troupeau de caribous menacés d'extinction par une meute de loups.

Texte de Mathieu Grégoire

Quatre caribous ont déjà été transportés samedi par hélicoptères de l'île Michipicoten, sur le lac Supérieur, à l'est de Wawa, à Slate Islands, près de Terrace Bay. L'opération se poursuit.

La Première Nation de Michipicoten réclamait depuis avril l’aide du gouvernement pour sauver les caribous.

Il n'y a pas de consensus sur le nombre précis de bêtes, puisque le conseil de bande et le ministère avancent des estimations différentes.

Pour le calmer et faciliter son déplacement, le caribou s'est fait bandé les yeux et bouchés les oreilles puis mis dans un sac de contention. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un caribou de l'île Michipicoten attend son départ en hélicoptère vers Slate Islands.

Photo : ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Un caribou immobilisé au solAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les caribous doivent être capturés et immobilisés avant d'être héliportés sur une distance de plusieurs dizaines de kilomètres.

Photo : ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Un hélicoptère dans la neige.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Arrivée d'un hélicoptère à Slate Islands.

Photo : ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Le ministère soutient qu’une centaine de caribous vivaient toujours sur l’île Michipicoten l’automne dernier, selon des évaluations sur le terrain.

Le consultant en ressources et territoire de la Première Nation de Michipicoten, Leo Lepiano, estime pour sa part que le troupeau compte tout au plus 30 caribous.

Opération délicate

Le déplacement par hélicoptères de si grosses bêtes s’avère une tâche délicate, selon une porte-parole du ministère des Richesses naturelles et des Forêts.

Dans une déclaration écrite, Jolanta Kowalski explique qu’un vétérinaire est sur place pour aider à capturer et à calmer les caribous.

Leurs yeux et oreilles sont bandés et le vétérinaire peut au besoin leur administrer des sédatifs. Les animaux sont ensuite enveloppés dans un sac de contention durant le déplacement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Faune et flore